Frédéric HELBERT, le blog

"Notre rôle n’est pas d’être pour ou contre, il est de porter la plume dans la plaie". Albert Londres


Daesh ou l’état Islamique? Le vain débat sémantique

Publié le 29/09/2014 à 10h47 | , , , , , , , , , , , , ,  | Écrire un commentaire.

Voila des jours et des jours que politiques en tête, suivis de près par un peloton de journalistes, où encore d’ « experts », (souvent de salon) et autres se sont lancés dans un débat « parfaitement vain, stérile, et inutile  là ou il y  a tant à faire sur le terrain » s’emporte un expert de l’anti-terororisme. Mais le débat est bien là. Lancé par le gouvernement et Laurent Fabius ayant estimé qu’il ne fallait pas appeler l’état Islamique, état Islamique, mais plutôt Daesh. Parce que ils (les terroristes)  n’ont rien d’un état, ni ne peuvent se revendiquer de l’Islam a en substance, expliqué à l’Assemblée nationale Le ministre des Affaires étrangères. Mais Daesh n’est rien d’autre que l’acronyme de l’EILL, l’état islamique en Irak et au Levant. (Ad dawla al islamiya fi ‘Iraq wa Shem). L’appellation que s’était choisie une organisation qui règne sur des villes et des villages entiers tant en Syrie qu’en Irak. Avant de la simplifier et qu’elle ne devienne simplement « l’état islamique ». La France est sa diplomatie n’étant plus à une contradiction près, le patron du Quai d’Orsay en a rajouté dans la terreur que peuvent inspirer ces islamistes en précisant qu’il faudrait pour être exact les appeler « les égorgeurs de Daesh ». Et pendant que les kurdes vont seul au carton au sol contre les hommes de l’état islamique, en mendiant des armes, que l’on rechigne à leur donner, le débat continue à aller bon train.

« Au regard de ce que sont les véritables enjeux,  de la menace globale, des impératifs stratégiques,  perdre des heures à pérorer pour savoir comment il faut nommer publiquement l’organisation d’Abu Bakr el Bagdhadi relève presque de l’indécence  estime un homme des services spéciaux. « Nous savons tous à l’esprit l’adage qui a toujours prévalu: Les terroristes détestent l’information, adorent la publicité. Et ce débat, qui n’est pas tranché, mais relancé sans cesse ici où là, n’est que de la pub gratuite pour Daesh, l’EILL, l’EI…. peut-importe le label!  Même si on les appelait « les sinistres clowns de l’islam dévoyé »,  qu’est que cela changerait sur le terrain? où dans les esprits de ceux qui basculent en deux temps trois mouvements? »

L’organisation est toujours là. La campagne de frappes aériennes est inadéquate, ou en tous les cas largement insuffisante (article à suivre) pour venir a bout d’hommes qui disposent d’une puissance et d’un rayon d’action jamais entrevus auparavant. Jour après jour, des groupes armés où organisations de moindre envergure, prêtent allégeance, partout dans le monde, comme l’ont fait ceux qui ont assassiné Hervé Gourdel,  aux hommes d’un groupe que les américains appellent  euxl’ISIS (lslamic state of Iraq and Syria).

Dans les médias, la ligne n’est pas claire. Chacun lorsqu’il a traiter du sujet y va de son appellation. La dénomination « Etat islamique » est loin d’avoir disparue. L’idée selon laquelle on doit pour combattre efficacement ces islamistes du troisième  type qui rallient à leur « cause » des familles entières, des femmes, des adolescents, qui quittent l’occident  s’en vont par tous moyens rejoindre les terres de Jihad en Syrie, est un gadget de « story-telling » qui ne changera rien à la donne. Elle témoigne même selon un parfait arabisant du staff anti-terroriste français du désarroi et du manque cruel de stratégies efficaces pour mettre à bas une organisation que l’on a laissé croitre en toute impunité, et qui sème désormais l’affolement, tant elle reste conquérante à la fois sur le terrain militaire et idéologique.

Frédéric Helbert


Recherche sur le blog

Entrez un terme à rechercher :

Abonnez-vous

Entrez votre e-mail :

Délivré par FeedBurner

Suivre sur les réseaux

Suivre sur FaceBook
Suivre sur Twitter
Suivre par RSS

FHnewsTV

Voir l'article de cette vidéo »

À propos de l'auteur

Grand-reporter de guerre et  journaliste d'investigation, multi-médias,  membre de l'association de la presse judiciaire, passionné par les phénomènes terroristes depuis le début de ma carrière. Très souvent sur le terrain, je souhaite partager avec tous les faces parfois moins visible des enquêtes et reportages. J'aime explorer le dessous des cartes de dossiers sensibles. Ce site m'en offre la totale liberté. Vos témoignages, vos informations sont  bienvenus!

Rubriques

Les derniers Tweets

Commentaires

Les derniers commentaires :

  • Frédéric HELBERT : N’oubliez pas que la France a elle aussi connu son « héroïne &raq uo; en la matière, Aurélie...
  • Anonymous : C’est le seul héros de l’histoire mais l’on ne parle que du terroriste. ….. Pourquoi n avons nous pas de...
  • MACHLINE Gérrd : Le résultat de campagnes nauséabondes menées par des politiques cyniques afin de détourner le regard des plus malheureux des...
  • raf13 : Bonjour, Je partage votre point de vu, on peut rajouter que les gens vivent leur vie à travers les écrans de tv, internet etc…...
  • Dechartres : De bonnes prises avec des situations cocasses. CD

Archives

Méta


©2012 Fréderic HELBERT - Administré sous WordPress - Liberté Web - Mentions légales -  RSS - Haut de page