Frédéric HELBERT, le blog

"Notre rôle n’est pas d’être pour ou contre, il est de porter la plume dans la plaie". Albert Londres


Mads Gilbert: « Cette guerre est un crime contre l’humanité »

Publié le 28/07/2014 à 06h45 | , , , , , , , , , , ,  | 4 commentaires.

-EXCLUSIF-  MADS GILBERT, LE MEDECIN URGENTISTE  NORVEGIEN QUI INVITE BARACK OBAMA A VENIR VOIR LA REALITE D’UNE SITUATION TRAGIQUE SE LIVRE A « COEUR OUVERT ».

Mads Gilbert le médecin urgentiste qui a écrit une lettre ouverte à Obama @Frédéric Helbert

Mads Gilbert à l’hôpital Shifa de GAZA @Frédéric Helbert

Gaza, Hôpital Shifa. Entretien sans détour avec Mads GILBERT.

Mads Gilbert - Ma lettre ouverte à Obama, je ne pensais pas qu’elle aurait un tel écho. Non vraiment pas. En fait nous avions vécu une journée et une nuit très dure. Nous avions reçu plus d’une centaine de blessés. C’était l’enfer! J’ai fini vers 5h du matin. Je me suis retrouvé épuisé, dans ma chambre, et j’avais besoin d’évacuer la pression. Alors je me suis mis à écrire comme je le fais souvent. C’est venu spontanément comme un cri du coeur. J’ai envoyé ce que j’avais écrit à quatre ou cinq amis, et puis cela a échappé à mon contrôle. La lettre a parcouru Internet, ça a fait un effet boule de neige. Et au bout du compte le tour du monde!

Frédéric Helbert: Avez-vous reçu une réponse?

- Non! Rien, mais je ne suis malheureusement pas étonné. Les leaders et chefs d’état de la communauté internationale, comme ceux des Etats-Unis, ou le gouvernement israélien, sont totalement déconnectés du terrain. Des réalités humaines. Ils sont devenus distants, insensibles, « vaccinés » ignorant la souffrance des populations. Obama dit qu’Israel a le droit de se défendre? Personne ne peut s’élever contre le principe, mais ce n’est pas de la défense! C’est une attaque massive, d’Israel contre tout le peuple palestinien. Des crimes de guerre sont commis tous les jours. Moi, j’ai voulu humblement partager mes sentiments avec le Président des Etats-Unis. Nous sommes deux êtres humains. Nous avons tous les deux un coeur. Je voulais qu’il voit ce que je vois. Je voulais lui montrer la réalité palestinienne.  La réalité c’est un massacre sans précédent ici. Des tueries de masse, des atrocités visant le peuple palestinien.  C’est plus d’un millier de morts! C’est 50% des victimes qui sont des femmes ou des enfants. Je voudrais monter à Obama ces gens ordinaires, ces civils, amputés, les corps criblés de fragments de bombes, tailladés à mort par ces fléchettes normalement destinées à percer le blindage d’un char, où horriblement  brulés. Je voudrais qu’il voit de ces yeux l’infinie souffrance de ces gens ordinaires et innocents. Causée par une armée si puissante, bâtie et alimentée grâce à l’argent américain, au soutien américain, aux armes US. Quand j’ai écrit, je me posais la question à moi-même en fait. Comment tout cela est-possible? Je couchais mes sentiments sur le papier. Des sentiments contenus pendant les si dures heures de notre travail de médecins urgentistes. Pour les victimes c’est l’enfer, pour nous c’est dur aussi, mais on doit rester fort dans la tempête et on le reste. En sachant que chaque fois qu’une bombe tombe, des civils palestiniens sont inévitablement tués où blessés. 

FH- Mais rien n’a changé. Obama et les autres sont impuissants ou laissent faire. Des armes terrifiantes sont utilisées comme ces bombes à fléchettes d’acier ou autres…

- Cela va beaucoup plus loin! Toutes les conventions internationales, toutes les « lois de la guerre » sont bafouées. La première arme de destruction terrible, c’est le siège de la Bande de Gaza. Une punition collective aux conséquences  inimaginables!  Ce siège est contraire l’article 33 je crois  de la Convention de Genève. Le siège de Gaza devenue une prison à ciel ouvert, ce châtiment collectif est totalement illégal.  Second point:  L’usage totalement disproportionné de la force. Comparez les bilans! Ceux des civils touchés: des centaines et des centaines de mort d’un coté, moins de 4 où 5 de l’autre. Le troisième point illégal c’est qu’il est interdit de bombarder sans discriminations zones civiles et militaires, en prétextant que le Hamas utilise la population comme « bouclier humain ». Ce territoire est si petit que tout est forcément imbriqué. Les israéliens utilisent toujours le même argument pour commettre le pire. Je suis désolé de devoir le rappeler, mais si l’on regarde l’histoire des mouvements de résistance, comme celui qui lutta contre l’occupant allemand en France, on s »aperçoit qu’ils ils cachaient leurs armes partout, y compris dans des zones civiles. Je ne cautionne pas cela, pas plus que je n’ai une quelconque sympathie pour le Hamas, mais il y a une vraie hypocrisie à clamer que la résistance combattante, composée désormais de plusieurs groupes, d’ordinaires opposés, faisant pour l’heure front commun, utilise systématiquement la population pour se protéger. C’est une propagande que l’on martele coté israélien pour tout justifier. Que voulriez-vous qu’elle fasse la résistance? Qu’elle se mette à découvert sur une colline déserte et qu’elle attende les F-16?

FH- On vous a vu montrer beaucoup de compassion à l’égard des victimes que vous soignez. Vous avez-meme embrassé le front d’un enfant mourant…

- Mais c’est la moindre des choses. Je suis tellement impressionné par la retenue admirable des blessés, par le courage de ces enfants parfois atrocement touchés, par leur regards… La détresse des parents aussi me bouleverse. Cela fait partie de ma conception du métier. Je fais ce que j’ai à faire sur le plan médical. Je donne le maximum, mais c’est mon devoir aussi d’essayer d’apporter du réconfort, en parlant doucement aux victimes, à leurs pères, leurs mères, leurs frères, leurs soeurs. Un regard, un geste tendre peuvent beaucoup pour ces gens simples confrontés à la tragédie, pour les enfants, les nourrissons,  qui souffrent sans rien dire, et sans comprendre pourquoi on leur a fait cela. J’essaie d’apporter un peu d’humanité dans cet océan de douleurs. Mais je ne sais plus parfois où est l’humanité, quand j’entends les cris terribles de désespoir de ceux qui viennent de perdre un proche. Ce sont des moments insoutenables. Je ne m’y habituerai jamais!

FH: Voyez-vous une solution pour enrayer la spirale guerrière?

Déjà le gouvernement israélien et les égyptiens pourraient ouvrir leurs frontières! Et permettre à la population civile de fuir. Les combattants eux veulent rester et affronter l’armée israélienne. OK. Mais qu’on ouvre les frontières pour permettre aux civils de fuir, et aux blessés d’être soignés correctement. Si vous êtes brave et courageux  Monsieur Netanyahu, ouvrez-donc les frontières! Mais Israel boucle plus que jamais Gaza, et use de ses F-16, ses hélicoptères d’attaque « Apache », pour viser délibérément des femmes et des enfants et à c’est vraiment dégueulasse. Je ne dis pas cela en l’air. Je me base sur ce que je vois tous les jours à l’hôpital. Les israéliens dans leur rhétorique sont pris à leur propre piège! Ils affirment que les bombardements sont ciblés, qu’ils ont un taux de réussite de 90%. Alors que nous médecins, nous avons affaire à des milliers de victimes civiles palestiniennes! Vous ne pouvez dire que les opérations ciblées sont une réussite, alors que des centaines de femmes, d’enfants, de vieillards, sont tués! Où alors on en revient à l’idée que les populations civiles sont délibérément visées! L’armée israélienne sait pertinemment qu’elle tue des civils en masse. Il n’y a aucun doute possible. C’est un massacre, un crime monstrueux. Cela ne relève pas du crime de guerre uniquement. C’est un crime contre l’humanité! Je suis satisfait  qu’une enquête internationale ait été ordonnée. Car Cela ne concerne pas uniquement ce conflit. Si on laisse Israel faire en toute impunité, qui seront les prochaines victimes? Si on laisse Monsieur Obama et monsieur Netanyahu agir ainsi avec les armes les plus sophistiqués du monde contre des femmes et des enfants où va t-on? Sommes-nous, nous les occidentaux légitimes à condamner fermement des mouvements comme Boko-Aram, par exemple où les  états dits « voyous » quand nous laissons tuer des femmes et des enfants sans rien faire. Pour moi, et encore une fois je le dis comme toubib rompu à la médecine d’urgence, ce que fait Israel n’est rien moins que du « terrorisme d’état »…

FH: Comment pouvez vous expliquer que la société Israélienne puisse dans sa grande majorité approuver une telle opération, et soutenir une armée qui frappe si durement des civils?

- Je ne me l ‘explique pas. Ils sont devenus fous à mes yeux.  Je constate mais je n’ai aucune explication rationnelle. J’imagine ce qu’ils diraient – à juste titre- si la situation était inversée. Et si elle l’était je serai comme mon devoir de médecin me l’impose aux cotés de leurs victimes. Je ne comprends pas non plus. l’inertie internationale, pire, le soutien aveugle de grandes nations comme la France derrière Israel. J’aime la France. Ce pays porte des valeurs universelles, et a longtemps été un soutien exceptionnel pour les palestiniens. La France, qui siège au Conseil de Sécurité, faisait entendre sa voix en faveur du peuple de Palestine. Aujourd’hui elle les abandonne, elle tourne le dos à des populations qui vivent l’un des pire moments de leur histoire.  Elle soutient Israel. Je crois que votre gouvernement, votre président, votre premier ministre surtout, celui des Affaires étrangères, mélangent tout. Leur référence c’est l’holocauste, mais les palestiniens n’ont rien à voir avec l’holocauste! Ils se battent pour leurs droits, pour récupérer leur terre, avoir un pays, vivre normalement, et sont épuisés par le siège, les guerres qui se succèdent, 3 en 6 ans,  le déni permanent de leurs droits. Que la France les ait abandonné dans les circonstances actuelles est pour eux un coup terrible… 

L’entretien s’arrête brutalement. On vient chercher Mads Gilbert, que tout le monde appelle à l’hôpital « DoctorMads » pour tenter de sauver un palestinien entre la vie et la mort…

Mads Gilbert face à l'urgence absolue @Frédéric Helbert

Mads Gilbert face à l’urgence absolue @Frédéric Helbert

Le chirurgien "aux manettes" face à un cas quasi-déséspéré @Frédéric Helbert

Le chirurgien « aux manettes » traitant cas quasi-déséspéré @Frédéric Helbert

Le combat contre la mort en salle de réanimation d'urgence @ Frédéric Helbert DR

Le combat contre la mort en salle de réanimation d’urgence @ Frédéric Helbert DR

Interview et photos: Frédéric Helbert.


Recherche sur le blog

Entrez un terme à rechercher :

Abonnez-vous

Entrez votre e-mail :

Délivré par FeedBurner

Suivre sur les réseaux

Suivre sur FaceBook
Suivre sur Twitter
Suivre par RSS

FHnewsTV

Voir l'article de cette vidéo »

À propos de l'auteur

Grand-reporter de guerre, (souvent), journaliste d'investigation, multi-médias, tous terrains, membre de l'association de la presse judiciaire, passionné par les phénomènes terroristes depuis le début de ma carrière à Europe11. Tropisme assumé pour le Moyen-Orient et la péninsule arabe-musulmaane. Jamais rassasié d'infos,  accro à tous types d'enquêtes et reportages, j'aime explorer le dessous des cartes de dossiers sensibles. En toute liberté. Vos témoignages, vos infos, vos commentaires sont  bienvenus!

Rubriques

Les derniers Tweets

Commentaires

Les derniers commentaires :

  • PLV : Statistiquement, ils ont raison. Il n’y a jamais eu d’attentat au même endroit et dans des circonstances analogues au...
  • loustic : Merci pour votre travail précis, dénué de sensationnalisme inutile, vous êtes une référence, continuez de nous informer merci
  • titof : pourquoi attendre , si nous avions détournés une tel somme nous serions déjà en prison depuis longtemps . Pauvre France si elle était...
  • CPB33 : Et rien sur macron ??? Etonnant non ?
  • Dechartres : Que la lumière soit faite – en toute impartialité – sur les véritables raisons du drame.

Archives

Méta


©2012 Fréderic HELBERT - Administré sous WordPress - Liberté Web - Mentions légales -  RSS - Haut de page