Frédéric HELBERT, le blog

"Notre rôle n’est pas d’être pour ou contre, il est de porter la plume dans la plaie". Albert Londres


Liban: Tripoli la volcanique. Docs Exclu Vidéos

Publié le 04/09/2012 à 14h37 | , , ,  | Écrire un commentaire.

Chapitre n°1- L’embrasement venu de Syrie

A Tripoli, si proche de la Syrie, la situation a toujours été volcanique. Les anciens se souviennent que la ville fut le théâtre d’une terrible bataille en 1983 alors que Yasser Arafat et les Palestiniens avaient installé leurs base-arrière au Liban.  Déjà les Syriens étaient à la manœuvre pour déloger Arafat. Par la suite, Hafez El-Assad voulut faire de Tripoli l’un de ses bastions stratégiques. De là est née l’opposition entre alaouites et sunnites, et l’exode chrétien. Les quartiers pauvres, déshérités, de Baba al-Tabana et Jabal Moshen, ont été mis en coupe réglée par des chefs de clans qui y ont cultivé les ferments de haines féroces. La guerre en Syrie a été un nouveau détonateur. Sunnites d’un côté, violemment opposés hier à l’occupation syrienne du Liban et soutenant aujourd’hui les rebelles. De l’autre, les alaouites, de même confession que Bachar el Assad, dont les hommes ont maintenu leur emprise sur Jabal Mohsen. Le départ des Syriens du Liban n’a pas changé la donne. Régulièrement, depuis 2008, les deux clans s’opposent l’arme à la main. La révolution syrienne toute proche a été un détonateur pour de nouveaux affrontements d’une telle intensité et d’une telle violence que l’on a cru un temps que de Tripoli, la contagion pouvait gagner tout le pays..

Vidéo exclusive des combats enregistrée il y a quinze jours, avec un smart-phone (une arme dans la guerre aujourd’hui), du coté des sunnites – majoritaires – mais moins bien équipés et organisés. Elle témoigne du déchaînement de violences. Les combats se déroulent sur  une ligne de front figurée par une simple rue qui sépare les deux quartiers.

Chapitre 2- La trêve…

Puis l’armée libanaise, étonnamment ou pas, inerte lors des premiers affrontements mortels, a fini par se déployer massivement dans toute la ville. Avec l’accord des deux parties après de longues palabres avec les chefs de clans. Des blindés-légers, camions et troupes se sont installés dans les deux quartiers rivaux. Aux points stratégiques, et même dans le reste de la ville.

Ce à quoi personne ne pensait dans les deux camps est pourtant arrivé. Une trêve qui tient encore, même si de chaque coté on campe sur ses positions, on astique les Kalashnikov, dans la crainte, (ou l’espérance) d’une prochaine étincelle… Nous sommes allés dans les deux camps à la rencontre des « frères ennemis ».

Chapitre 3- Un leader sunnite, pro-rebelles syriens, chef combattant salafiste, s’explique


Pour rejoindre l’autre camp, qu’une rue sépare, il faut accomplir bien des détours. Sur les hauteurs de Jabal Mohsen, quartier où les portraits de Bachar el-Assad sont partout. Et où le discours politique va très loin, sous la férule d’une organisation parfaitement structurée.

Chapitre 4 – Rencontre coté alaouite avec Ali Foda, un leader du « parti démocratique arabe »

Les positions des uns et des autres sont bien tranchées. Si la contagion violente n’a pas gagnée le Liban tout entier, si le calme règne pour l’heure à Tripoli, la présence de l’armée libanaise n’y est pas pour grand-chose: C’est le seul point d’accord entre les deux camps belligérants qui prennent leurs ordres et l’aide matérielle venue de Syrie pour les uns, de l’Arabie Saoudite et du Quatar pour les autres. La crainte reste donc présente et palpable parfois. Le pays du cèdre, manipulé par les uns ou les autres, pourrait devenir une vraie caisse de résonance du conflit syrien. Et sombrer à nouveau dans le chaos des années noires de la guerre civile.

Reportage à Tripoli, Texte/Photos/Vidéos, Frédéric Helbert.

Avec Olivier Flaisler à Paris.


Recherche sur le blog

Entrez un terme à rechercher :

Abonnez-vous

Entrez votre e-mail :

Délivré par FeedBurner

Suivre sur les réseaux

Suivre sur FaceBook
Suivre sur Twitter
Suivre par RSS

FHnewsTV

Voir l'article de cette vidéo »

À propos de l'auteur

Grand-reporter de guerre et  journaliste d'investigation, multi-médias,  membre de l'association de la presse judiciaire, passionné par les phénomènes terroristes depuis le début de ma carrière. Très souvent sur le terrain, je souhaite partager avec tous les faces parfois moins visible des enquêtes et reportages. J'aime explorer le dessous des cartes de dossiers sensibles. Ce site m'en offre la totale liberté. Vos témoignages, vos informations sont  bienvenus!

Rubriques

Les derniers Tweets

Commentaires

Les derniers commentaires :

  • loustic : Merci pour votre travail précis, dénué de sensationnalisme inutile, vous êtes une référence, continuez de nous informer merci
  • titof : pourquoi attendre , si nous avions détournés une tel somme nous serions déjà en prison depuis longtemps . Pauvre France si elle était...
  • CPB33 : Et rien sur macron ??? Etonnant non ?
  • Dechartres : Que la lumière soit faite – en toute impartialité – sur les véritables raisons du drame.
  • Frédéric HELBERT : N’oubliez pas que la France a elle aussi connu son « héroïne &raq uo; en la matière, Aurélie...

Archives

Méta


©2012 Fréderic HELBERT - Administré sous WordPress - Liberté Web - Mentions légales -  RSS - Haut de page