Frédéric HELBERT, le blog

"Notre rôle n’est pas d’être pour ou contre, il est de porter la plume dans la plaie". Albert Londres


Attaque terroriste dans le Sinaï puis contre Israël (Kerem Shalom): full story

Publié le 06/08/2012 à 04h13 | , , ,  | Écrire un commentaire.

TERREUR EN EGYPTE ET EN ISRAEL

20 heures (local time) dimanche: Un commando terroriste, lourdement armé, une douzained’ hommes portant des tenues de bédouins, attaquent à la nuit tombée un poste-frontalier dans le Nord-Sinaï. Offensive foudroyante. L’effet de surprise joue à plein. Le commando arrive dans des 4X4 au moment du diner de  rupture du jeûne du Ramadan Il fait d’abord exploser un véhicule piégé, avant de tirer à vue: 16 garde-frontières sont tués… Instantanément les terroristes entament la deuxième phase de leur opération, extrêmement audacieuse et spectaculaire. Ils s’emparent de deux blindés affectés aux gardes-frontières. Des hommes manœuvrent les chars. D’autres s’installent sur les blindés RPG (lance-roquettes) à l’épaule.

Les deux engins mettent aussitôt le cap sur Israël, dont les forces, qui ont déjà détecté l’attaque sont en état d’alerte maximale. Ils foncent vers le  » crossing point  » Kerem Shalom. Un point sensible, puisque c’est là que se situe un des principaux terminaux d’échange de marchandises entre la bande de Gaza, accolée à l’Egypte, et Israël. Un point vital pour la survie des gazaouites, et sécurisé comme nul autre. Les marchandises passent à travers des trappes qui s’ouvrent au sein d’un mur immense. Parfois il faut attendre des heures, des jours, avant qu’elles ne s’ouvrent. Le trafic de marchandises et de vivres peut être interrompu en cas de tensions politiques où d’attentats…

 Moins d’un quart d’heure, plus tard, alors que les deux blindés armés s’approchent dangereusement d’Israël, tout en tirant des obus, qui atterrissent en terrain vague, l’un deux explose tout seul, sans doute une fausse manœuvre à l’intérieur du char. Mais l’autre poursuit son chemin. C’est lorsqu’il arrive en vue du premier check-point de l’IDF (Israelian défense force) qu’il est attaqué par des F16 de la chasse israélienne, ayant décollé peu auparavant. Le blindé est touché, et s’embrase. Pour les terroristes qui étaient à l’intérieur, c’est fini. Mais parmi ceux qui se trouvaient à l’extérieur campant sur les flancs du char, certains ont la vie sauve et tentent de s’échapper en rebroussant chemin vers l’Egypte. Ils sont pourchassés et éliminés par des unités terrestres de l’IDF. On retrouvera 5 corps sans vie, coté égyptien…

L’état-major de Tashal fait alors savoir que l’armée a, selon elle,  évité une catastrophe majeure et que les terroristes prévoyaient une attaque d’ampleur sur le sol israélien.Point sur lequel on peut s’interroger lorsque l’on connait les dispositifs renforcés, ultra-sophistiqués, techniques et humains, et en alerte permanente déployés par l’état Hébreu à ses frontières, et surtout avec celles proches de Gaza et de l’Egypte.  » L’attaque menée dit un officier de renseignement militaire était certes très audacieuse, a fait de gros dégâts en Egypte, mais était suicidaire et vouée à l’échec de notre coté. D’ailleurs nous ne dénombrons aucune victime civile ou militaire « .

Il est vrai qu’on est loin de l’incroyable attaque surprise de 2006 (visant Kerem Shalom aussi), ou deux groupe armés du Hamas venus de Gaza avait creusé un tunnel sous la frontière, pour réapparaitre de nuit face un poste militaire israélien, détruire un char d’assaut, tuer deux soldats et faire prisonnier le caporal franco-israélien Gilad Shalit. C’est cette action, d’une incroyable audace, qui avait conduit Israël, à une réplique massive de bombardements lourds et d’infiltrations blindées à Gaza, avant que le Hezbollah libanais, par solidarité, mène une action similaire à la frontière-nord d’Israël, ce qui avait conduit à la dernière guerre du Liban.

Dans ce type d’opération, la discrétion et l’effet-surprise sont des facteurs déterminants. Or l’alerte coté israélien avait été donnée dès l’attaque lancée contre le poste-frontière égyptien. Reste que dans climat régional d’extrême tension, et juste après que le bureau du contre-terrorisme israélien, ait lancé un avertissement appellent tous ses ressortissants à ne pas aller en vacances dans le Sinaï, ou à en revenir sans tarder, par crainte d’attaques terroristes, la double attaque de dimanche soir et la riposte enfièvrent encore davantage la région.

En Egypte, le Président Morsi a convoqué une réunion extraordinaire avec le conseil supérieur dés armées, dirigé par le maréchal Tantaoui. Le Ministre du Tourisme a condamné sévèrement l’attaque et l’a déploré alors que l’Egypte essayait de relancer ce secteur vital pour l’économie et d’apaiser les inquiétudes internationales. Parallèlement L’Egypte a annoncé que la frontière entre Rafah et Gaza serait fermée pour une durée indéterminée. L’armée, elle affirme qu’elle va venger ses hommes.

En Israël, le ministre de la Défense Ehud Barak a félicité ses troupes pour leur vigilance et leur capacité de réaction, réaffirmant qu’un désastre avait été évité. Il a demandé publiquement aux égyptiens de mener une action déterminée pour prévenir le terrorisme dans la péninsule du Sinaï. Qui est malheureusement devenu un repaire idéal pour trafiquants en tous genres, et groupes islamiques, jihadiques, s’alliant parfois à des tribus de bédouins. Plus discrètement Israël a fait savoir à l’Egypte qu’elle maintenait le contact, pour tenter de coordonner l’effort sécuritaire. Le Général Benny Gantz, chef d’état-major de l’armée israélienne a a convoqué ses commandants en chefs, notamment les hommes du renseignement militaire dans la foulée pour un briefing, et la mise en place de nouvelles mesures de sécurité.

A Gaza, le Hamas a publié un communiqué n’évoquant que l’attaque contre les gardes-frontières égyptiens, et présentant ses condoléances à leurs familles et au peule d’Egypte. L’organisation affirme n’avoir aucun lien avec les assaillants. Qui selon plusieurs services de renseignements arabes, appartenaient à un groupe islamique lié à Al Qaida et basé quelque part dans l’immensité du  » désert rouge  » du Sinaï.

FH


Recherche sur le blog

Entrez un terme à rechercher :

Abonnez-vous

Entrez votre e-mail :

Délivré par FeedBurner

Suivre sur les réseaux

Suivre sur FaceBook
Suivre sur Twitter
Suivre par RSS

FHnewsTV

Voir l'article de cette vidéo »

À propos de l'auteur

Grand-reporter de guerre, (souvent), journaliste d'investigation, multi-médias, tous terrains, membre de l'association de la presse judiciaire, passionné par les phénomènes terroristes depuis le début de ma carrière à Europe11. Tropisme assumé pour le Moyen-Orient et la péninsule arabe-musulmaane. Jamais rassasié d'infos,  accro à tous types d'enquêtes et reportages, j'aime explorer le dessous des cartes de dossiers sensibles. En toute liberté. Vos témoignages, vos infos, vos commentaires sont  bienvenus!

Rubriques

Les derniers Tweets

Commentaires

Les derniers commentaires :

  • PLV : Statistiquement, ils ont raison. Il n’y a jamais eu d’attentat au même endroit et dans des circonstances analogues au...
  • loustic : Merci pour votre travail précis, dénué de sensationnalisme inutile, vous êtes une référence, continuez de nous informer merci
  • titof : pourquoi attendre , si nous avions détournés une tel somme nous serions déjà en prison depuis longtemps . Pauvre France si elle était...
  • CPB33 : Et rien sur macron ??? Etonnant non ?
  • Dechartres : Que la lumière soit faite – en toute impartialité – sur les véritables raisons du drame.

Archives

Méta


©2012 Fréderic HELBERT - Administré sous WordPress - Liberté Web - Mentions légales -  RSS - Haut de page