Frédéric HELBERT, le blog

"Notre rôle n’est pas d’être pour ou contre, il est de porter la plume dans la plaie". Albert Londres


Pourquoi les « rafale » dans la guerre du Mali? Non mais vraiment pourquoi sinon pour en vendre?

Publié le 22/01/2013 à 12h59 | , , , , ,  | 4 commentaires.

De l’utilité des « rafale » dans un conflit « à l’africaine »…

Voila donc depuis quelques jours la fine fleur de la chasse française, l’avion Rafale engagé dans des frappes au Mali. Des rafale  pour frapper sans opposition aérienne des picks-up, de vague dépôts d’armes et munitions ou d’essences et de petits sites de commandements, au coeur d’un Mali ou l’armée française est  seule a opérer en option combats, et fait le « boulot » contre les islamistes, est-ce bien raisonnable?

Dans les premières heures, les frappes furent conduites par des Mirage 2000D, assistés des F1-CR, (ces derniers ayant gardé la particularité d’être parmi ce qui se fait de mieux en matière de reconnaissance ou d’analyse filmée ou photographiée des résultts obtenus sur le terrain). A ces avions, se sont ajoutés ajouter les bonnes vielles Gazelle des RHC équipés de canons de 20mm et missiles anti-char Hot) (désormais renforcées par les redoutables Tigre) qui n’ont pas pris une ride depuis la guerre du Golfe…Et sont toujours aussi efficaces grâce à leur maniabilité, souplesse, vitesse, même si la mort du Lieutenant Boiteux pilote du 4ème RHC-FS (régiment hélicoptères de combat-forces spéciales) fut à déplorer le premier jour de l’assaut. Mirage et hélicos de combat Gazelle, avec les vénérables mais indestructibles Puma ou Super-Puma de transports de troupe, ont l’avantage de s’être au fil des ans acclimatés aux dures conditions climatiques du continent africain. « La rusticité, la solidité éprouvée, l’expérience acquise aux combats, l’absence d’une électronique trop compliquée, du besoin d’un trop plein d’équipes de maintenance, tout çà, c’est  autant d’avantages sur lesquels on a toujours pu compter dit un vétéran des missions africaines« .

Et puis le communiqué est tombé, puisque beaucoup (trop) d’informations arrivent par communiqués officiels lors de l’opération Serval:

Les rafale ont été engagés dans la guerre du Mali. Bien évidement avec succès. (Comment-en en eut-il été autrement vu la configuration?) Et ce quelques jours à peine avant la visite maintenue du Président Hollande aux Emirats-arabes Unis, (non annulée malgré les circonstances). Les EAU, l’un des pays très amis de la France (une base militaire, des institutions à vocations culturelles, grandes écoles françaises y sont installés, mais pas de rafale, le pays ayant peu gouté le forcing de Nicolas Sarkozy en 2011, et une offre jugée financièrement irréaliste par le ministre de la Défense émirati, François Hollande a relancé d’éventuelles négos, en vantant les vertus d’un très bon avion. « je n’ose pas dire que l’expérience l’a démontré » a ajouté dans un pirouette humoristique le chef de l’état. Avec l’annonce de L’Inde venue récemment (l’achat possible de 60 à 120 appareils) voila le rafale relancé comme produit français dit d’exception, à l’exportation relancé,  après avoir perdus tous les marchés successifs ddepuis sa création face à ses concurrents, essentiellement américains, même parfois européens. Et pourtant se lamentent et jurent les ingénieurs de Dassaut Aviations, le Rafale est le meilleur avion de sa génération combinant ce que 17 avions différents faisaient avant. (Intercepteur, Défense, reconnaissance, chasseur bombardier, apui-feu à basse altitude, capacité à être propulsé d’un porte- avion,(rafale Marine) appareil pouvant voler de nuit, capacité à l’emport de de bombes nucléaires etc, etc…) ».

Le marché des avions de combat: Tous les coups tordus sont permis

Mais, quoiqu’il en soit, les marchés aéronautiques sont une jungle impitoyable  ou de telles sommes, de tels contrats, des tels pots-de-vin, et autres commissions sont en jeux, que les vendeurs sont prêts à tout, et qu’à ce jeu là, nos principaux adversaires, les américains semblent beaucoup plus forts; Ainsi, l’on a vu même parfois en Asie du sud-est, le Rafale emporter une fois tous les tests techniques et être proposé à un prix négocié acceptable. Le marché était dans la poche! Eh bien non, les américains ont exigé que soient refait les tests, et là, bizarrement  les rafales sont devenus de médicore qualité.Envolé le marché! Comme celui du Maroc, ou un intéressé confie: « on est arrivé en terrain conquis, on a pas lever le doigt. Les valises sont passées dans notre dos et le contrat avec! « . Pour le Brésil de Lulla, se souvient t-on chez Dassaut-Aviation, en 2009, on a bu le champ, pus le calice jusqu’à la lie avec douche froide assortie.

Le déploiement à grand frais des rafale de Saint-Dizier

Mais la France, dont l’armée de l’Air elle quand-même commande  et  utilise des rafale,  refuse malgré tout de céder et de s’avouer vaincu. C’est impossible. Alors elle a estimé que le meilleur moyen de démontrer les capacité supérieures de l’avion, étaient de l’engager dans de véritables conflits, si l’occasion s’en présentait. ce qui fut fait en Libye, mais ce sont de bon vieux  Mirage qui passeront à la postérité, ayant découvert puis intercepté le convoi d’un Kadhafi à bout de souffle, tentant de quitter son pays, avant de connaitre la fin que l’on sait.

Alors? Alors re-belote au Mal!. 4 appareils engagés. Mais 4 appareils engagés dans d’ubuesques conditions. Rien apparemment  ne le justifiait techniquement, militairement, et dans des délais aussi courts juge un vétéran haut-gradé de l’armée de l’air. Les avions sur zone faisaient impeccablement leu boulot. Envoyer des rafale, c’était se compliquer la vie, et saler furieusement la note...

Embrouilles avec l’Algérie

D’abord confesse un haut-gradé récent vétéran de l’Aéronavale (qui a longtemps résisté à l’imposition de l’avion sur porte-avion français) il a  fallu demander aux algériens une autorisation de survol de leur territoire, demande oh combien sensible, surtout en cette année de commémoration de l’indépendance, on a vu ce que les terroristes ont fait, opportunément, de cet argument. 

Un argument sensible qui devait rester secret ou annoncé par l’Algérie, à sa façon. Les confidences de politiques français ont déclenché la colère des autorités algériennes. Le président Hollande a du recarder tous ses ministres, leur demandant la discrétion totale.  Du coup après l’annonce du survol fait par les uns et les autres, un plan de vol diffusé, (retoqué?) a montré des jets évitant soigneusement l’Algérie, contournant le pays par le Maroc pour rejoindre le Tchad.

Low-coast militaire? Y’a mieux!

Dans l’organisation du vol, il a fallu faire décoller des avions-ravitailleurs pour que les Rafale arrivent à bon port. les rafale sont pris de Saint-Dizier, volé 9h30 heures, été ravitaillé 5 fois en vol pour atteindre l’Afrique: rayon « low coast », y’a mieux!

Un général précise: » Il a fallu leur installer un kit spécial pour qu’ils emportent les missiles à guidage laser GBU, Financièrement le cout de l’heure d vol du rafale, son transfert de saint-Dizier au Tchad,  et son entretien évidement mettent le  M. Et tout cela pourquoi? Parce que la donne militaire l’imposait? tu parles!  On a déployé le Rafale uniquement pour que le Mali serve de nouvelle vitrine opérationnelle cherchant un nouveau client. L’argument avancé en retour selon lequel déployer des Rafale assure une meilleure sécu au pilote, parce que c’est un bimoteur, et que si l’un d’eux est touché, l’appareil peut encore voler et regagner sa base est de la foutaise! Tous les Mirage frappent à une altitude et distance de sécurité avec des missiles à guidage laser. 

Bref, La France mène, désespérément seule la guerre. Une journée de missions coute des fortunes. Le soutien des nations se fait attendre. Alors que la crise fait rage sur notre sol. « et l’on envoie des rafale de France pour se mêler aux opérations, et tenter d’appâter le client par la même. C’est peut-être « de bonne guerre » dit notre vétéran, mais l’avion ne démontrera pas grand-chose dans un tel contexte, alors prions pour qu’un contrat tombe du ciel. Sinon, cette addition spécifique, parmi toutes les autres, sera spécialement douloureuse! »

Frédéric Helbert

Articles similaires :
• Otages Mali: la menace du chef historique d'AQMI.
• Mali: Les groupes islamistes et armés qui occupent le Nord du pays. La nouvelle menace.
• ITW du Juge Marc Trévidic. "Au Mali l'ennemi des islamistes c'est la France". Menaces sur l'hexagone.
• Opération "Serval" Mali. La France en guerre totale. Jusqu'où? jusqu'à quand? Une guerre sans images.
• Mali: Zones d'ombres et questions sur une opération qui s'improvise jour après jour

Écrire un commentaire - Suivre les commentaires par RSS 2.0 - Faire un trackBack.

Commenter sur « Pourquoi les « rafale » dans la guerre du Mali? Non mais vraiment pourquoi sinon pour en vendre? »

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Consultez les mentions légales.

  1. MathieuC dit :

    Donc les propos de François Hollande en visite à Abu Dhabi et rapporté par la Canard Enchaîné, ce n’était pas du flan, « Il faudra leur montrer toutes les qualités du Rafale » « C’est aussi un élément très important de votre mission : montrer que les matériels français sont les plus performants… Merci pour votre double mission : à la fois opérationnelle et… commerciale !…. »

  2. Frederic Helbert dit :

    Non, ce n’était pas du flanc! La France fait partie du top five sur le marché international de l’armement. Une industrie toujours à la pointe. reste cette épine dans le pied, dans un avion, le rafale, n’ayant jamais été vendu à l’exportation. Parfois doublé lors de réajustement de conditions de dernières minutes de ses concurrents, sans compter les pots-de-vin, valises sous les tables, problèmes de transferts de technologie associées… de menaces parfois des américains de remettre en cause des accords de défense, si leurs F14,15,16 n’étaient pas choisis… Ni le fait que certains aient estimé sincèrement pour une raison ou pour une autre que le rafale était inférieur à tel ou tel concurrent. C’est pour cela que François Hollande a maintenu sa visite aux EAU, où une première tentative avait très mal tournées. Les négociations seraient relancées, comme soudain, l’on a appris que le géant indien pouvait se porter acquéreur d’une impressionnante flottille de rafale…. Affaires à suivre…

  3. lekmeleon dit :

    Il est fort probable que la France soit hantée par son image de grande puissance (même si officiellement elle s’avoue moyenne puissance) perceptible à travers son obsession de vendre son fameux rafale tant vanté comme la quintessence de tout le savoir faire technologie de la France. N’est-ce pas cette obsession qui la pousse à s’engager dans des aventures guerrières sans grand discernement? Cette France est-elle un État complexée? qui chercherait encore ses repères dans l’ordre d’un monde contemporain qui l’échappe lamentablement?
    ladite France ne fait certes pas le poids face aux Etats-Unis mais à l’avenir proche elle risque l’effacement face à l’émergence de puissances tiers-mondistes telles que l’Inde et le Brésil.
    Pas sûr que l’hyper-performance du rafale lui redonne sa place dans l’échiquier du monde. Cela est un sort de l’histoire et la France devra s’y faire tôt ou tard. L’adaptabilité est faculté humaine exceptionnelle à la seule condition qu’on sache apprécier la réalité. Sans doute, ce monde ne sera plis jamais pareil à ce qu’il fut jusque là car la notion de puissance est dévénu un concept mondial auquel tous les Etats aspire sans exception. Dans cet ordre nouveau soit on y est comme le Lion qui règne en maître, soit comme l’hirondelle qui ne domine certes pas mais qui ne se fait pas pour autant dominée. Dans l’intervalle de ces deux options se lamenteront les plus faibles qui servirons de proies aux plus forts…..

  4. Tyrion dit :

    Je pense que la démonstration du Rafale en Libye et au Mali a porté ses fruits.
    Fin 2014 le contrat avec l’Inde est en passe d’être signé (avec une pression énorme des militaires indiens), des pays comme l’Égypte, l’Indonésie, la Malaisie, les EAU et le Qatar semble très intéressés pour acquérir le Rafale.
    La France est une grande puissance sinon pourquoi les américains chercheraient à nous mettre des bâtons dans les roues dans tout les domaines internationaux ?


Recherche sur le blog

Entrez un terme à rechercher :

Abonnez-vous

Entrez votre e-mail :

Délivré par FeedBurner

Suivre sur les réseaux

Suivre sur FaceBook
Suivre sur Twitter
Suivre par RSS

FHnewsTV

Voir l'article de cette vidéo »

À propos de l'auteur

Grand-reporter de guerre et  journaliste d'investigation, multi-médias,  membre de l'association de la presse judiciaire, passionné par les phénomènes terroristes depuis le début de ma carrière. Très souvent sur le terrain, je souhaite partager avec tous les faces parfois moins visible des enquêtes et reportages. J'aime explorer le dessous des cartes de dossiers sensibles. Ce site m'en offre la totale liberté. Vos témoignages, vos informations sont  bienvenus!

Rubriques

Les derniers Tweets

Commentaires

Les derniers commentaires :

  • loustic : Merci pour votre travail précis, dénué de sensationnalisme inutile, vous êtes une référence, continuez de nous informer merci
  • titof : pourquoi attendre , si nous avions détournés une tel somme nous serions déjà en prison depuis longtemps . Pauvre France si elle était...
  • CPB33 : Et rien sur macron ??? Etonnant non ?
  • Dechartres : Que la lumière soit faite – en toute impartialité – sur les véritables raisons du drame.
  • Frédéric HELBERT : N’oubliez pas que la France a elle aussi connu son « héroïne &raq uo; en la matière, Aurélie...

Archives

Méta


©2012 Fréderic HELBERT - Administré sous WordPress - Liberté Web - Mentions légales -  RSS - Haut de page