Frédéric HELBERT, le blog

"Notre rôle n’est pas d’être pour ou contre, il est de porter la plume dans la plaie". Albert Londres


Israël vs Iran: le drone du Hezbollah a-t-il filmé des manœuvres et sites secret-défense? Révélations.

Publié le 14/10/2012 à 12h45 | , , , , , ,  | 4 commentaires.

Le feuilleton continue: Le drone « made in Iran », lancé par le Hezbollah ,ayant survolé Israël, était un engin sophistiqué qui a pu survoler des sites sensibles avant d’être détruit.

L’aveu vient de sources proches du renseignement militaire israélien. Contrairement à ce qu’il a été prétendu jusqu’alors en Israël, le drone dont le chef du Hezbollah vantait les mérites sur la propre télévision de son mouvement « Al Manar », était effectivement un modèle de dernière génération, disposant de capacités d’espionnage exceptionnel, et a pu enregistrer et peut-être transmettre en temps réels les images de manoeuvres conjointes et secrètes  des armées israéliennes et américaines dans la région du Neguev. Pire, selon un officiel israélien, le drone a sans doute pu filmer des installations sensibles, des sites de missiles balistiques, des nouvelles bases aériennes, et les installations nucléaires stratégiques de Dimona, situées à moins d’une trentaine de kilomètres du point ou le drone a été abattu! Venu de la Méditerranée, le drone a franchi plus de 50km en territoire israélien. Des recherches de tous débris possibles non encore récupérés sont en cours dans la région.

Une frappe aérienne, multitude de questions

 » C’est peut-être le scénario du pire qui s’est finalement joué  » dit aujourd’hui à Tel-Aviv un membre du Ministère de la Défense israélien. Ce même ministère qui officiellement avait estimé qu’Hassan Nasrallah, fanfaronnait, et que le drone abattu par la chasse israélienne était un vieux modèle ne représentant aucune menace en termes d’espionnages militaire.  Au Liban, un logisticien du Hezbollah assure:  » Notre chef  sait ce u’il dit lorsqu’il évoque une opération militaire du mouvement. Il a la meilleure connaissance de toute la puissance de l’arsenal du Hezbollah. C’st un chef religieux, politique, mais aussi militaire « .

Les israéliens craignent maintenant que l’Iran n’ait fourni au Hezbollah le dernier modèle de drone ultra-sophistiqué, le Shahid (Shaeed) 129, rebaptisé « Ayoub » lancé à partir du Liban, par les hommes du mouvement chiite et des techniciens iraniens du corps des gardiens de la révolution ayant déjoué, les systèmes des radars de détection, et le système du dôme anti-missiles tant vanté par Israël pour rassurer sa population en cas de guerre.

L’incroyable histoire du « Shahid 129″ copie conforme du drone US « SentinelRQ170″

Drone US RQ170 Sentinel

Pour bien comprendre ce qui s’est peut-être joué, il faut revenir en arrière dans le temps. Le mois dernier, l’Iran dévoilait en grande pompe, sa dernière « réalisation » en matière de drone. Une copie selon les iraniens d’un des appareils américain le RQ170, « Sentinel », dont les américains avaient perdu le contrôle un an auparavant alors qu’il survolait le territoire iranien et qu’il s’était « crashé », mais sans subir d’importants dommages, et sans que son système d’auto-destruction n’ait fonctionné…

La République islamique avait plus tard affirmé avoir été capable de déverrouiller tous les systèmes de protection et les codages,  de recueillir les données du coeur informatique de l’engin. Puis après l’avoir étudié longuement, de le « remettre en route », de se l’approprier,  voire affirme l’Iran d’en reproduire une « copie » avec les mêmes moyens opérationnels et les mêmes systèmes internes.  » Faux, impossible propagande  » avait alors assuré le Pentagone. L’Iran avait répliqué aussitôt par la voix du redoutable général Hajizadeh, l’homme qui tient d’une poigne de fer le commandement spécial de l’état-Major Missiles/espace. Le général avait alors livré des éléments que seuls la data-base du drone avait pu fournir. Il avait tranquillement expliqué  que le drone se trouvait en Californie en 2010, qu’il avait ensuite été envoyé en Afghanistan, et qu’il avait notamment survolé le « compound » de ben Laden au Pakistan avant le raid lancé contre le chef d’al Qaida en novembre 2011. Autant d’informations qu’il eut été impossible de connaitre, si les iraniens n’avaient pas effectivement  » cassé  » l’encodage et le cryptages des données du drone RQ170.

Shahid129

Très embarrassée, la Maison-Blanche s’était alors refusée à tout commentaire. De leur coté sous la férule du redoutable général Hajizadeh,  (l’homme qui menace en cas de guerre avec Istaêl d’embrasser toute la région et de frapper toutes les bases US situées dans des pays voisins de l’Iran), les ingénieurs iraniens, bénéficiant d’une aide chinoise et russe avaient reproduit  un modèle de drone ultra-sophistiqué, semblable en sa forme d’aile volante, en ses capacités, et son fonctionnement au drone RQ170 (capacités de reconnaissance et de combat, emport de missiles, portée 1000 à 2000 km, autonomie 24 heures de vol) et ainsi construit le Shaid 129. (photo à gauche)

Dans son intervention télévisuelle, Hassan Nasrallah avait parlé  d’un drone de « fabrication iranienne« , (détail stratégique et politique crucial) qui aurait filmé, recueilli des informations stratégiques. La télévision du mouvement « Al manar » a réalisé une simulation visuelle du parcours du drone jusqu’à ce qu’il soit abattu.

Guerre des mots et des images

Après une semaine d’affirmations, de dénégations des uns et des autres, des officiels et des experts attachés au Ministère de la Défense Israélien ont parlé et révélé leurs vraies craintes, difficiles à mesurer, puisque d’intenses recherches sont encore menées sur la zone ou sont tombés les débris du drone après qu’unF16 ait du s’y reprendre à deux fois et lâcher 2 missiles pour le faire exploser en plein vol. Les israéliens ont reconnu qu’un premier missile  » panther  » avait manqué sa cible. Le drone est parti du Liban-sud, ou la FINUL, n’a rien remarqué selon l’un de ses portes-paroles. Quant au fait qu’il ait ensuite déjoué la détection radar côtière,  et  ait été oubliée par le système de « Dôme anti-missiles », l’état-major de Tsahal a expliqué initialement qu’il avait volontairement laissé le drone rentrer dans son espace aérien, contrôlé son survol, pour le détruire ensuite. Et recueillir un maximum de données quant à ce que les iraniens ont été vraiment capables de faire. Explication qui laisse sceptique nombre d’experts: Et si le drone avait été armé questionnent-ils et non équipé de seuls systèmes de repérage photographique ou vidéo, que se serait-il passé? Les israéliens ont-ils par ailleurs mésestimé ce que le rouleau compresseur de la propagande ferait de cette réalité: Un drone ennemi perçant les airs israéliens jusqu’à s’enfoncer des dizaines de kilomètres en profondeur, en toute « tranquillité »….?

simulation TV

Dans l’autre camp on savoure, la télévision « al Manar » a réalisée et diffusée une simulation du vol supposé dans son intégralité du missile lancé par le Hezbollah, sans pour autant prendre pour modèle dans sa simulation 3D la forme exacte du drone, sans non plus diffuser d’éventuelles images qu’il aurait capté, et qui seraient la preuve de la prouesse technique totale réalisée par les iraniens.Commentaire néanmoins d’un lieutenant de Hassan Nasrallah  » Nous ne mentons jamais sur nos capacités militaires et leur possible impact insiste un haut-officier du Hezbollah. Et nos amis iraniens qui disposent d’un incroyable arsenal non plus. Souvenez-vous: en 2006, lors de la dernière guerre d’Israël menée au Liban, des chasseurs-bombardiers de Tsahal avaient largué 23 tonnes de bombes sur le prétendu bunker de Nasrallah et affirmé qu’il avait été grièvement blessé. Une demi-heure plus tard, le sheihk notre chef, était réapparu à la télévision, en parfaite forme, et avait dit « regardez vers la mer, vous allez voir notre riposte et une surprise« . Personne n’avait compris, n’y avait cru. Tout le monde avait cru à une fanfaronnade.  Et pourtant, nous (les journalistes alors présents sur place )ainsi que nombre d’habitants de Beyrouth avions vu éberlués, un missile parti du Liban, et qui avait atteint au large un l’arrière d’un navire de guerre israélien.

La colère et les interrogations d’un député membre de la commission de Défense de la Knesset (Parlement israélien)

capture d'écran, région NeguevAujourd’hui, l’idée que les libanais du Hezbollah, en accord parfait, avec leur sponsors, partenaires, fournisseurs iraniens, ait pu lancer un drone, réplique parfaitement opérationnelle d’un drone US de dernière génération, et tromper aussi aisément les systèmes de détections radars israéliens, donnent des sueurs froides à l’était-Major de Tsahal et de nombre de politiques issus des rangs de l’armée israéliennes. Même si la prudence règne encore publiquement. le débat a néanmoins été ouvert par le député de la Knesset, membre de la commission des Affaires Etrangères, Michael Ben Ari:   « Cet incident est clairement un échec sécuritaire pour Israël. Il serait temps qu’Israel arrête de transformer des échecs en succès comme le font les porte-paroles des armées égyptiennes ou syriennes. Il faut qu’on nous explique comment un drone ennemi peut franchir les frontières du pays sans qu’il n’ y ait d’alarmes, sans qu’on ne l’abatte immédiatement, et pourquoi on le laisse pénétrer si profondément en territoire israélien (56km) avant qu’il soit détruit  « . Sans compter que l’armée ne s’étend guère sur le fait que le F16 chargé de « traiter » la cible ait du s’y reprendre à deux fois, lâchant deux missiles « panther » de dernière génération. 

Sur le terrain, des unité spécialisées poursuivent leurs recherches, traquant le moindre débris du drone pulvérisé alors qu’il survolait l’espace aérien de l’état hébreu, afin de déterminer exactement quel était le degré de technologie avancée de cet avion sans pilote. Le Hezbollah estime quant à lui avoir marqué un point important  dans une guerre qui elles déjà déclenchée depuis longtemps entre Israël et L’Iran et ses alliés : la guerre psychologique… 

Frédéric Helbert

Articles similaires :
• Israël vs Iran: Le drone de la Guerre Psychologique! Nouvel épisode. Enquête.
• Drakkar: Au Liban, il y a 30 ans, dans Beyrouth déchiré, L'attentat contre les paras français (Maj)
• Attentat Beyrouth. Retour de boomerang sanglant de la guerre de Syrie pour le Hezbollah.
• Syrie: en route vers le "merdier"? Inventaire.
• Mads Gilbert: "Cette guerre est un crime contre l'humanité"

Écrire un commentaire - Suivre les commentaires par RSS 2.0 - Faire un trackBack.

Commenter sur « Israël vs Iran: le drone du Hezbollah a-t-il filmé des manœuvres et sites secret-défense? Révélations. »

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Consultez les mentions légales.

  1. rq170 dit :

    Monsieur Helbert, je vous lis régulièrement avec beaucoup de plaisir. Notamment vos derniers articles sur la « cellule » démontée recemment en france, mais je crois qu’il y a un problème avec votre article, là.

    Voici le rq170: http://fr.wikipedia.org/wiki/RQ-170_Sentinel

    Ca ne correspond en rien aux photos que vous publiez. Et je doute trèèèèès fort que les iraniens aient pu cloner si rapidement l’épave US. Et puis vous imaginez le back-office, la logistique, derrière pour exploiter une telle technologie ?

    Et puis il faut une « vraie » piste pour faire décoller ce bouzin (Sentinel). Ils ont ça, le « Hezb’ », au Liban ? Ca ne s’envoie pas en l’air d’un coup de coude (contrairement à d’autres drones plus legers)…

    C’est vous le professionnel, mais j’ai quand-même l’impression que vous manquez de recul sur ce coup là.

    Cldt.

  2. Frederic Helbert dit :

    Cher Monsieur,
    Merci à vous ainsi qu’au grand expert es armement laurent Lagnau, de m’avoir permis de rectifier une erreur « d’affichage » quant au RQ170 sentinel. Voila qui est fait et la réplique iranienne est, en sa forme d’aile volante, conforme à l’original. Pour le reste ne mésestimez les capacités des ingénieurs de l’armement iranien, ni celles dont j’ai pu constater les effets, du Hezbollah. Dans le sud du pays, zone que le mouvement de Nasrallah contrôlent totalement, ses hommes disposent littéralement de bases militaires secrètes. Et de toute capacité à lancer un « bouzin » pareil. Le Hezbollah est un état dans l’état et dispose d’une vraie armée. Qui avait fait ses preuves en 2006. J’y étais et je voyais leurs missiles chaque jour jusqu’au cessez le feu.. Quant à savoir jusqu’où les iraniens ont pu aller dans la confection d’un modèle identique au drone US qui s’était « abimé » en Iran, eux seuls le savent vraiment. Et c’est bien ce que les israéliens cherchent à découvrir en recherchant les moindres débris de l’appareil qui a violé leur espace aérien et volé une demi-heure, allant jusqu’à 56 km en profondeur dans le ciel d’Israël… Je ne rentre dans aucune propagande. Ce n’est pas ma vocation. Mais croyez-moi, l’état-major israélien est sur le fil aujourd’hui. L’impact psychologique de ce survol a été énorme. Il n’est qu’à voir les déclarations du député israélien membre de la commission de défense… J’ai pris tout le recul possible! Maintenant je vais de l’avant, puisque je repars sur le terrain…
    Cordialement,
    FH

  3. Dronette dit :

    Cloner un appareil peu endommagé est une affaire extrêmement rapide, il suffit de prendre les côtes et d’avoir les matériaux, ce qui avec les russes et les chinois en partenaires pour partager le résultat a été extrêmement simple… .
    La difficulté était effectivement les systèmes logiciels, très complexes, qui font la valeur de la machine.
    Là, les US & co ont tout simplement perdu 10 ans de travail et d’investissement, et des capacités qu’on ne pas obtenir même en 10 ans en partant de zéro : des milliards de dollars d’investissement, et des palanquées d’ingénieurs de tous ordres de talents.
    Sans évoquer une chose: pour que les Iraniens ait lancé ce drône et se soient mis à découvert, autant dire qu’ils doivent avoir quelques dizaines de machines prêtes à décoller.
    En d’autres termes, le jour où Israêl se lance sur l’Iran, un gros soucis venu du ciel risque bien d’apparaître : des dizaines de drônes armés lâché dans le ciel : impossible à la chasse israélienne et aux systèmes de défense de faire face. Alors quand ceux ci ont prévu 500 victimes en Israel, autant dire que ce sera plutôt 50 000, et un cataclysme assuré.

  4. Shahin dit :

    Pas mal comme article. Mais il faut savoir que derrière chaque guerre, il y a la guerre psychologique. Dans les guerres, il arrive souvent qu’un armée ou une puissance, surévalue les capacités de son ennemie, afin de pouvoir mieux la mettre en position de vulnérabilité. D’abord on ne sait absolument pas ou a volé exactement cet engin, alors que l’on se positionne sur des enchères gratuites, Puis si l’armée Israélienne, insiste elle-même sur la diffusion de cette information, c’est qu’il y a du Bluff dans l’aire. Puis plus généralement, même si d’ici un ou deux ans, les iraniens obtiennent leur missile Balistique à charge nucléaire (sur schéma des système de missiles des années 60), cela dérange-t-il les Européens?? les Russes?? les Israéliens ?? qui ont TOUS sans exception une expérience de système d’armement Nucléaire depuis la deuxième guerre mondiale avec les systèmes de défenses Ultra moderne et des alliances de protections géopolitiques bi ou multilatérale ???? ou cela va juste mettre la puce dans la stratégie des pays Arabes du golf afin de dépenser leur sou et pétrodollars dans achat de l’armement d’équipement et de défense contre les Iranien … tout en sachant que les Arabes sont pire ennemi des Iranien depuis plus de 1000 ans plutôt que les Israéliens….. n’oublions pas que L’ennemie de mon ennemi est mon ami :))


Recherche sur le blog

Entrez un terme à rechercher :

Abonnez-vous

Entrez votre e-mail :

Délivré par FeedBurner

Suivre sur les réseaux

Suivre sur FaceBook
Suivre sur Twitter
Suivre par RSS

FHnewsTV

Voir l'article de cette vidéo »

À propos de l'auteur

Grand-reporter de guerre et  journaliste d'investigation, multi-médias,  membre de l'association de la presse judiciaire, passionné par les phénomènes terroristes depuis le début de ma carrière. Très souvent sur le terrain, je souhaite partager avec tous les faces parfois moins visible des enquêtes et reportages. J'aime explorer le dessous des cartes de dossiers sensibles. Ce site m'en offre la totale liberté. Vos témoignages, vos informations sont  bienvenus!

Rubriques

Les derniers Tweets

Commentaires

Les derniers commentaires :

  • Dechartres : Que la lumière soit faite – en toute impartialité – sur les véritables raisons du drame.
  • Frédéric HELBERT : N’oubliez pas que la France a elle aussi connu son « héroïne &raq uo; en la matière, Aurélie...
  • Anonymous : C’est le seul héros de l’histoire mais l’on ne parle que du terroriste. ….. Pourquoi n avons nous pas de...
  • MACHLINE Gérrd : Le résultat de campagnes nauséabondes menées par des politiques cyniques afin de détourner le regard des plus malheureux des...
  • raf13 : Bonjour, Je partage votre point de vu, on peut rajouter que les gens vivent leur vie à travers les écrans de tv, internet etc…...

Archives

Méta


©2012 Fréderic HELBERT - Administré sous WordPress - Liberté Web - Mentions légales -  RSS - Haut de page