Frédéric HELBERT, le blog

"Notre rôle n’est pas d’être pour ou contre, il est de porter la plume dans la plaie". Albert Londres


Syrie: Les menaces de Bachar, ce qu’on sait de son arsenal militaire.

Publié le 23/07/2012 à 22h23 | , ,  | Écrire un commentaire.

LA RÈPLIQUE DE BACHAR

Reprend-t-il la balle au bond, après que les occidentaux aient fait filtré des informations sur la possession d’un arsenal d’armes chimiques? Ou bien dévoile la stratégie susceptible de paralyser tout velléité d’action occidentale ou israélienne contre son régime? Toujours-est il que Bachar el Assad sort désormais une nouvelle carte terrifiante, de sa manche: Il menace, en cas d’agression venue de l’extérieur, d’utiliser des armes chimiques pour frapper par delà les frontières…

Or la Syrie, ex-super puissance régionale, du temps d’Hafez el Assad,  possède des frontières avec Israël, la Jordanie, le Liban,  l’Irak, La Turquie. L’Arabie Séoudite qui soutient, finance et arme les Insurgés syriens est aussi à portée de Missiles.

« La menace syrienne dit un membre des Services de renseignements, Jordaniens, (le Royaume est l’un des pays officiellement allié de Washington) n’est pas à considérer à la légère. Lors de la première guerre du Golfe, après l’invasion du Koweit par l’Irak, Saddam Hussein avait menacé aussi d’utiliser des armes chimiques, prétendant détenir  des  missiles SCUD pouvant emporter des têtes chimiques »

Les premiers SCUDS furent tirés dès le début de l’offensive visant l’Arabie Séoudite, arrière base des forces de la coalition internationale anti-irakienne, dont la Syrie faisait partie ». Même si ces Scuds, dont la portée avait été allongée n’emportaient pas de têtes chimiques, ceux qui avaient déjoué les systèmes anti-missiles avaient semé la terreur. Saddam avait même ordonné de viser Israël pour entrainer l’Etat Hébreu dans le conflit. Il avait fallu alors tout que la diplomatie américaine de Georges Bush père, pèse de tout son poids, pour éviter que Israël réplique. Mais la donne a changé. En Israël, c’est un gouvernement de « faucons » qui règne, emmenés par le très belliqueux Benjamin Netanyahu, et dont le ministre des affaires étrangères est le russophone Avidgor liebermann, un homme aux positions plus que radicale. Ce sont ces hommes qui déjà, poussent en faveur de frappes contre l’Iran, soupçonné de développer un arsenal nucléaire. Le débat est vif au sein de l’état hébreu, sur la réussite possible d’une telle opération, et les conséquences qu’elles pourraient entrainer.

Mais revenons à la Syrie. Dès la fin de la guerre de 1973, perdue contre Israël, Hafez el Hassad, le père de Bachar, n’a eu de cesse de renforcer l’arsenal militaire de son pays, et de développer son « programme de dissuasion », en faisant l’acquisition de missiles de courte, moyenne, longue portée, auprès notamment de son principal pourvoyeur de l’époque ( qui l’est encore aujourd’hui): La Russie.

Ainsi la Syrie s’est dotée de missiles SCUD-B, qui peuvent être lancées à partir de rampes mobiles et déplaçables. (300km de portée).

A la Corée du Nord, la Syrie a dans les années 90 acheté des SCUD-C, plus modernes et la portée plus longe, (500km), qui peuvent toucher tous les voisins du pays. En étant tirés à partir de n’importe quel point du pays.

En l’état, selon les estimations de divers services de renseignements, la Syrie possèderait quelques 300 missiles SCUD-B, SCUD-C, (et Cs) et une quarantaine de lance-missiles  mobiles « tranporter Erector » (TEL).

Au cours des années 90- 2000, L’Iran, la Corée du Nord, la Chine ont fourni aide et assistance pour bâtir, des des usines de fabrication autonomes, et de stockage sous-terrain,  dans les régions d’Alep et d’Hamra. Situés dans des milieux montagneux, ils sont difficilement atteignables. sauf à pouvoir utiliser des bombes anti-bunker ultra-sophistiqués, et encore. Lors de la dernière guerre du Liban, des chasseurs-bombardiers israéliens avaient lancé 23 tonnes de bombes(!) sur un bunker ou le chef du Hezbollah était censé s’être caché. Celui dont certains avaient annoncé qu’il avait été blessé grièvement lors de cette opération ciblée, réapparaissait à la télévision quelques heures plus tard, en parfaite santé…

Aux missiles SCUD bien connus, il faut ajouter à l’arsenal syrien des missiles M-9, réplique d’un prototype chinois. Un missile d’une portée de 600km, plus rapide, plus mobile.

Selon certains services de renseignements militaires, La Syrie aurait aussi fait aboutir un programme de développement de « missiles de croisières » (cruise-missile » à l’image des fameux « Tomahawk » US. Ces missiles développés  possèdent la capacité d’emporter des armes bactériologiques ou chimiques susceptibles de toucher des zones civiles ou militaires, en territoire « ennemi ». Programmé pour voler à basse altitude, il peut disséminer de vastes quantité d’agents chimiques, ou bien de larguer des sous-munitions conventionnelles sur des objectifs spécifiquement militaires.

Au rayon aérien, la Syrie possède toute une panoplie d’avions et d’hélicoptères de combats, pour l’essentiel d’origine russe.

-  une trentaine de chasseurs bombardiers SU-24 à grande autonomie de vol.

-  MIGS-23, et SU 20/22 capables (en théorie) d’atteindre et frapper au Nord d’Israël, et d’emporter et larguer d’importantes charges chimiques.

- MIG 29, MIG 25, MIG 21.

- Des hélicoptères d’attaque MI-25;, des gazelles françaises SA342, des MI2 polonais.

Au total selon estimation entre 350 et 617 avions de combats

Au rayon missiles conventionnels destinés au combat anti-char, sol- air, ou air sol, la Syrie possède une gamme variée, parmi lesquels se retrouve les redoutables Missiles français MILAN.

- Les divisions blindées sont équipées de près de 3000 chars de combat, (T72, T?62, T54), pas le dernier cri mais solides. de plus de 2000 véhicules de combat d’infanterie, 1500 de transport de troupes, et 600 de reconnaissance.

Ajoutez une montagne de lance-roquettes, mitrailleuses, armes d’assaut équipant les forces régulières, (3 corps d’armée, le commandement des missiles, et la garde républicaine) – 200 000 hommes et 270 000 réservistes (avant les défections, nombre indéterminé)… et les supplétifs en civil qui font les plus sales boulots, et les comptes et vous aurez une idée de l’état des forces sur lesquelles s’appuient Bachar, sa famille, son clan, les caciques de l’armée, pouvant compter sans défaut sur le soutien de la communauté alaouite et à un niveau moindre, notamment à Damas, sur les classes moyennes qui s’étaient accommodées du régime autocratique, et craignent que l’insurrection, si elle emporte la bataille, ruine le pays, et en fassent un nouvel Irak.

La menace lancée par Bachar el Assad de lancer des armes chimiques, en cas d’assaut venu de « l’étranger », ne peut qu’être prise au sérieux par touts les chancelleries et analystes militaires. « Souvenez-vous rappelle l’un d’eux des attaques de missiles lancées par le hezbollah lors de la guerre contre Israël en 2006. Elles avaient fait des morts, des dégâts sérieux, et paniqué tout le nord du pays qui était devenu un territoire fantôme ».

Dans ces conditions, même si cette enquête n’a pas vocation à dresser un bilan exhaustif, elle démontre quel a Syrie, continuant à acheter des armes, qui arrivent clandestinement par bateaux entiers,  disposant de la totale maitrise des airs, peut tenir longtemps face aux insurgés, à mois d’un coup de théâtre, d’un improbable putsch de l’intérieur, ou de désertions massives, de militaires, tankistes, et pilotes, refusant de participer aux opérations de répression qui ont notamment permis aux troupes de Bachar, de repousser les insurgés syriens qui criaient déjà victoire quelques heures après avoir lancé la « bataille de Damas ».

FH – Reporter « vétéran » guerres du Golfe, guerre d’Irak, guerres du Liban, de Libye du conflit -israélo-palestinien etc…


Recherche sur le blog

Entrez un terme à rechercher :

Abonnez-vous

Entrez votre e-mail :

Délivré par FeedBurner

Suivre sur les réseaux

Suivre sur FaceBook
Suivre sur Twitter
Suivre par RSS

FHnewsTV

Voir l'article de cette vidéo »

À propos de l'auteur

Grand-reporter de guerre et  journaliste d'investigation, multi-médias,  membre de l'association de la presse judiciaire, passionné par les phénomènes terroristes depuis le début de ma carrière. Très souvent sur le terrain, je souhaite partager avec tous les faces parfois moins visible des enquêtes et reportages. J'aime explorer le dessous des cartes de dossiers sensibles. Ce site m'en offre la totale liberté. Vos témoignages, vos informations sont  bienvenus!

Rubriques

Les derniers Tweets

Commentaires

Les derniers commentaires :

  • Dechartres : Que la lumière soit faite – en toute impartialité – sur les véritables raisons du drame.
  • Frédéric HELBERT : N’oubliez pas que la France a elle aussi connu son « héroïne &raq uo; en la matière, Aurélie...
  • Anonymous : C’est le seul héros de l’histoire mais l’on ne parle que du terroriste. ….. Pourquoi n avons nous pas de...
  • MACHLINE Gérrd : Le résultat de campagnes nauséabondes menées par des politiques cyniques afin de détourner le regard des plus malheureux des...
  • raf13 : Bonjour, Je partage votre point de vu, on peut rajouter que les gens vivent leur vie à travers les écrans de tv, internet etc…...

Archives

Méta


©2012 Fréderic HELBERT - Administré sous WordPress - Liberté Web - Mentions légales -  RSS - Haut de page