Frédéric HELBERT, le blog

"Notre rôle n’est pas d’être pour ou contre, il est de porter la plume dans la plaie". Albert Londres


TRUMP: la lettre ouverte prémonitoire de 50 ex top leaders de la Sécurité US

Publié le 18/05/2017 à 00h13 | , , , , , , , , , , ,  | Écrire un commentaire.

Le terrifiant signal d’alarme d’éminents professionnels et ex-officiels de la politique, la Justice, la diplomatie, de l’armée et du renseignement des Etats-Unis, lancé l’été dernier avant l’élection. Un document impitoyable, incroyablement  prémonitoire…

Nous avons travaillé directement sur les enjeux de sécurité nationale et de politique étrangère, durant dans toutes les administrations américaines depuis celle du Président Nixon, jusqu’à celle du Président Bush. (Et même celle du Président Obama). Nous avons traversé toutes les périodes de guerre et celles de crises, ayant débouché sur des succès où des échecs. Nous savons ce que sont les qualités requises pour être Président des Etats-Unis.

Aucun de nous ne votera pour Donald Trump.

Sur les perspectives de politique étrangère, Donald Trump n’est pas qualifié pour être le président des Etats-Unis et le commandant en chef du pays. De fait, nous sommes convaincus qu’il serait un président dangereux, et qu’il ferait courir des risques  à notre sécurité nationale.

Fondamentalement, Mr Trump n’a ni caractère,  ni les valeurs, ni l’expérience pour être Président. Il appauvrit l’autorité morale des USA, « leader du monde libre ». Il apparaît comme  manquant de connaissances de base, et de respect de la constitution, des lois, de institutions américaines, incluant la tolérance religieuse, la liberté de la presse, et l’indépendance de l’autorité judiciaire.

De plus, Mr Trump a démontré de manière répétée, qu’il avait un niveau de compréhension très faible des intérêts vitaux de l’Amérique, de la complexité des challenges diplomatiques, des alliances indispensables, et des valeurs démocratiques sur lesquelles doivent être basées la politique étrangère US. Il a aussi constamment complimenté nos adversaires et menacé nos partenaires et alliés. Contrairement à des présidents précédents, qui avaient une connaissance limitée en matière de politique étrangère, Mr Trump n’a montré aucun intérêt à apprendre en la matière. Il continue à afficher une méconnaissance alarmante des faits de base liés à la politique internationale contemporaine.  Et malgré son manque de connaissance, Mr Trump affirme qu’il comprend les affaires étrangères, et « en sait plus sur l’état islamique que nos généraux » !

Mr Trump manque du tempérament nécessaire pour être président. Selon notre expérience, un président doit être capable d’écouter ses conseillers et les patrons des ministères, des agences d’état. Il doit encourager la confrontation des points de vue contradictoires, doit reconnaître ses erreurs  et en tirer des enseignements. Un Président doit avoir une discipline personnelle, contrôler ses émotions et agir uniquement après réflexion et des délibérations prudentes. Un Président doit maintenir des relations cordiales avec les leaders de pays n’ayant pas les mêmes options, et doit respecter ces leaders.

Selon notre jugement, Mr Trump n’a aucune de ces qualités, et fonctions critiques. Il est incapable, où n’a aucune envie de faire le distinguo entre la vérité et le mensonge. Il manque de self-contrôle et agit de manière impétueuse. Il ne supporte pas les critiques personnelles. Son comportement erratique  a  alarmé nos alliés les plus proches. Tout cela est dangereux pour quelqu’un qui aspire à être Président, commandant en chef, et en charge du contrôle de l’arsenal nucléaire.

Nous comprenons que de nombreux américains soient profondément frustrés, déçus par l’incapacité qui a été celle du gouvernement fédéral à  résoudre les impérieux problèmes intérieurs et internationaux. Mais Donald Trump n’est pas la réponse aux challenges cruciaux auxquels font face les Etats-Unis.

La Lettre ouverte incroyablement prémonitoire avait été signée par plus de 50 anciens « officiels » ayant travaillé comme directeurs, leaders, ou agents clés de la CIA, la NSA, le département d’état, de la Justice, au Conseil de sécurité National, à la Maison-Blanche, au »Homeland Security », à l’état-major des armées,  à l’OTAN,  ou comme conseillers spéciaux de différents présidents, ambassadeurs etc… Le plus représentatif d’entre eux est sans doute, le général Michael Hayden, ex- patron de la CIA et de la NSA, ayant travaillé à la fois sous les administrations Bush, puis Obama.


Recherche sur le blog

Entrez un terme à rechercher :

Abonnez-vous

Entrez votre e-mail :

Délivré par FeedBurner

Suivre sur les réseaux

Suivre sur FaceBook
Suivre sur Twitter
Suivre par RSS

FHnewsTV

Voir l'article de cette vidéo »

À propos de l'auteur

Grand-reporter de guerre, (souvent), journaliste d'investigation, multi-médias, tous terrains, membre de l'association de la presse judiciaire, passionné par les phénomènes terroristes depuis le début de ma carrière à Europe11. Tropisme assumé pour le Moyen-Orient et la péninsule arabe-musulmaane. Jamais rassasié d'infos,  accro à tous types d'enquêtes et reportages, j'aime explorer le dessous des cartes de dossiers sensibles. En toute liberté. Vos témoignages, vos infos, vos commentaires sont  bienvenus!

Rubriques

Les derniers Tweets

Commentaires

Les derniers commentaires :

  • PLV : Statistiquement, ils ont raison. Il n’y a jamais eu d’attentat au même endroit et dans des circonstances analogues au...
  • loustic : Merci pour votre travail précis, dénué de sensationnalisme inutile, vous êtes une référence, continuez de nous informer merci
  • titof : pourquoi attendre , si nous avions détournés une tel somme nous serions déjà en prison depuis longtemps . Pauvre France si elle était...
  • CPB33 : Et rien sur macron ??? Etonnant non ?
  • Dechartres : Que la lumière soit faite – en toute impartialité – sur les véritables raisons du drame.

Archives

Méta


©2012 Fréderic HELBERT - Administré sous WordPress - Liberté Web - Mentions légales -  RSS - Haut de page