Frédéric HELBERT, le blog

"Notre rôle n’est pas d’être pour ou contre, il est de porter la plume dans la plaie". Albert Londres


Syrie: L’enfance ravagée. Portraits génération « no future ». Porte-Folio.

Publié le 05/12/2013 à 06h07 | , , , , , , , ,  | Écrire un commentaire.

11000 enfants morts depuis le début de la guerre de Syrie… C’est le chiffre « officiel » qui circule. Chiffre terrible mais bien en deçà de la réalité selon tous les témoignages, notamment selon des médecins opérant dans des hôpitaux de fortune, hôpitaux clandestins en Syrie, ou dispensaires et établissements bâtis avec des moyens insignifiants au Liban, un pays où des centaines de milliers de « naufragés » de cette guerre ont trouvé refuge, le plus souvent dans des conditions indignes. Dans une guerre civile, devenue un conflit à caractère sectaire, les enfants sont les premières victimes, dans tous les camps. Mais les statistiques n’ont rien de commun entre les victimes d’un régime qui n »hésite pas à bombarder son peuple avec des moyens lourds, et celles des différents courants de la rébellion, qu’ils soient laïcs, ou jihadistes islamistes. « Le plus terrible dit le docteur Ghazi Aswad, médecin franco-syrien qui a longtemps opéré dans un hôpital d’Homs, avant de passer au Liban, et qui a « détecté » les premières victimes d’armes chimiques (cf.Paris-Match, Arte, blog) le plus terrible est que les enfants ne sont pas des victimes « collatérales ». Nombre d’entre eux sont souvent devenues des cibles directes, en raison de leur appartenance religieuse, où plutôt de celles de leurs parents, car qu’est ce bébé, où un gamin de 5 ans savent de la haine née en Syrie entre les différentes communautés religieuses? Je soigne des gosses issus de toutes confessions, souvent volontairement frappés par la barbarie. Certains ont été visés délibérément par des snipers, d’autres tabassés sauvagement, oui tabassés! D’autres encore ont vu leurs parents être tués, violés, torturés, sous leurs yeux… Il y a aussi tous ceux victimes d’épidémies, de maladies dues à leurs conditions de survie indécentes, à la malnutrition. L’hiver qui arrive sera terrible, pour les enfants qui de Syrie, mais aussi tous ceux qui ont trouvé refuge dans les pays-voisins comme le Liban, et qui souffrent de toutes sortes de carences, sans oublier les terrifiants traumatismes psychologiques. Et nous continuons à nous demander: Ou est l’Occident? Ou sont les ONG? Ou sont les aides promises, les médicaments, le matériel médical dont nous manquons cruellement? ». L’Occident s’est satisfait d’un accord sur l’élimination des armes chimiques de Bachar. L’Occident s’est félicité d’un accord avec L’Iran sur le nucléaire… L’Iran qui soutient Bachar plus que jamais. Vos diplomaties sont complices du martyr des enfants syriens, d’où qu’ils viennent! »

La guerre fait rage partout sur le sol syrien. Et  c »est toute une génération qui est entrain d’être sacrifiée. Comme en témoignent ces photos, cet album » de l’horreur constante. Photos prises tout au long d’un parcours conduisant de Tripoli au Liban jusqu’à la frontière, puis au delà de la frontière dans différentes zones situées à moins de cent kilomètres de Damas au cours de multiples missions sur le terrain  depuis un an et demi. Parfois, il a fallu photographier à la va vite, à l’arrache, car la peur d’être photographié, localisé par l’ennemi, règnent. Photos prises au sein du « centre de soins 24/24 au Liban, sur les routes, dans des centres de déplacés de fortune, des camps de réfugiés,  n’importe où, car ils sont partout, des enfants dont la vie s’en est allée parfois sous mes yeux, d’autres qui sont soignés à la hâte, certains touchés dans leur chair, où intègres physiquement, mais psychologiquement détruits. Des enfants dont j’ai juste pu capter les regards, les larmes, les attitudes de souffrance, où le courage face à la douleur. Ce sont ces visages, où ces corps meurtris plutôt que des photos sanglantes de cadavres, que j’ai choisi de montrer ici. Comme les efforts parfois vains de ceux qui sont des soldats en blouse blanche ». Parce que ces enfants pour la plupart pourraient être sauvés, où pris en charge correctement, si les moyens étaient là, si l’aide humanitaire arrivait. La plupart, orphelins parfois, souffrent de maladies ou de blessures, pourraient être soignées mais ne le sont pas, où mal, faute d’argent, de médicaments, de personnels qualifiés. Un manque cruel, et chronique qui fait que nombre de ces gosses peuvent basculer à tout moment vers un destin définitivement tragique.

Porte-folio « no comment ».

DSC_0354

DSC_1457

DSC_81072

DSC_0321

DSC_1427

DSC_0375

DSC_1463

DSC_1051

DSC_0509

DSC_0225

DSC_1472

DSC_1220

DSC_0037

DSC_0607

DSC_0490

DSC_1062

DSC_0094

DSC_0025

DSC_1084

DSC_0775

DSC_0811

DSC_0873

DSC_0869

DSC_1013

DSC_0877

DSC_1014

DSC_0999

DSC_1010

DSC_1060

DSC_1011

DSC_0112

DSC_0030

DSC_0068

DSC_0017

DSC_0152

DSC_0220

DSC_0354

DSC_0082

DSC_1083

DSC_0537

DSC_1236

DSC_0317

DSC_0365

DSC_1449

DSC_1476

DSC_0095

DSC_0028

DSC_6258

DSC_52862

DSC_0174

DSC_9670

P1030033

DSC_0043

DSC_1024

DSC_0249

DSC_52634

DSC_0508

DSC_8106

DSC_0173

DSC_1415

Texte et Photos @Frédéric Helbert


Recherche sur le blog

Entrez un terme à rechercher :

Abonnez-vous

Entrez votre e-mail :

Délivré par FeedBurner

Suivre sur les réseaux

Suivre sur FaceBook
Suivre sur Twitter
Suivre par RSS

FHnewsTV

Voir l'article de cette vidéo »

À propos de l'auteur

Grand-reporter de guerre et  journaliste d'investigation, multi-médias,  membre de l'association de la presse judiciaire, passionné par les phénomènes terroristes depuis le début de ma carrière. Très souvent sur le terrain, je souhaite partager avec tous les faces parfois moins visible des enquêtes et reportages. J'aime explorer le dessous des cartes de dossiers sensibles. Ce site m'en offre la totale liberté. Vos témoignages, vos informations sont  bienvenus!

Rubriques

Les derniers Tweets

Commentaires

Les derniers commentaires :

  • loustic : Merci pour votre travail précis, dénué de sensationnalisme inutile, vous êtes une référence, continuez de nous informer merci
  • titof : pourquoi attendre , si nous avions détournés une tel somme nous serions déjà en prison depuis longtemps . Pauvre France si elle était...
  • CPB33 : Et rien sur macron ??? Etonnant non ?
  • Dechartres : Que la lumière soit faite – en toute impartialité – sur les véritables raisons du drame.
  • Frédéric HELBERT : N’oubliez pas que la France a elle aussi connu son « héroïne &raq uo; en la matière, Aurélie...

Archives

Méta


©2012 Fréderic HELBERT - Administré sous WordPress - Liberté Web - Mentions légales -  RSS - Haut de page