Frédéric HELBERT, le blog

"Notre rôle n’est pas d’être pour ou contre, il est de porter la plume dans la plaie". Albert Londres


Liban. L’origine et les cicatrices de la bataille de Tripoli. Récit. Diaporama.

Publié le 11/12/2012 à 02h05 | , ,  | Écrire un commentaire.

A Tripoli, l’importation au Liban de la guerre de Syrie.

Le 14ème épisode guerrier  de l’année à Tripoli a pris fin, après une médiation réunissant le gouvernement hezbollah, tous les chefs politiques, religieux, militaires et autres… Une bataille intimement liée au conflit en Syrie, puisque c’est à la suite d’une embuscade tendue à 21 jeunes partis en Syrie, dont la rumeur dit fortement qu’ils étaient jihadistes. Peut-être vrai, encore que il faille le prouver.  La jeunesse de certains dont on dit aussi qu’ils sont partis par leurs moyens propres et sans armes, indiquerait plutôt le contraire. Reste que comme un nombre inconnu  de libanais, pour des causes diverses, ils sont partis se battre contre ou la régime de Bachar el-Assad, (comme d’autres sont partis en revanche pour soutenir l’armée et le régime syriens). Le combat de ce groupe fut de courte durée. Une seule bataille et la mort au bout, à peine la frontière franchie. Une « balance » les avait donnés. L’armée savait ou les attendre sur le chemin d’Homs. Embuscade au cours de laquelle ils ont tous péri, (full story suivra)… La nouvelle de leur mort et du traitement infligé à leurs cadavres a franchi très vite la frontière en sens inverse. Annoncée même sur une télévision syrienne. Avec des images dures à la clé. Du côté sunnite, l’explosion a été immédiate. Oui, nous avons tiré les premiers » confie sans détour un responsable.C’était une offensive incontrôlée…  Mais la réplique venue de Jabal Mosen, des hauteurs de la ville, a été rapide et implacable, à coups de mortiers et de RPG, ( qui n’avaient pas été utilisés depuis 2008). Les combats ont éclaté et duré pendant 8 jours à Tripoli. Ils ont atteint un tel niveau de violence que le gouvernement Mikati, sous la férule du Hezbollah a réuni tous les chefs concernés, pour aboutir à une  trêve et permettre un déploiement de l’armée libanaise. « Le bain de sang guettait, et la menace d’implosion du pays devait être écartée  » confesse un ministre… Car certains obus commençaient à tomber sur des zones non impliquées jusque-là  dans la spirale de haine. La contagion guettait.

L’été dernier déjà « la petite Syrie » comme certains la nomment ici avait connu une similaire explosion de violence. Le Liban, qu’on le veuille ou non, est au coeur du chaudron. Après le déploiement de l’armée,  je me suis rendu à Tripoli, d’abord du côté sunnite dans quartier de Bab al-tabbaneh. Court, trop court reportage, mais édifiant. Demain retour à Tripoli avec une incursion chez les alaouites de Jabal Mosen, partisans convaincus de Bachar-el-Assad.

En attendant, porte-folio, sur les cicatrices laissées par les obus de mortiers, les RPG, utilisés par les alaouites dans la bataille, avant que l’armée ne s’interpose, et ne place ses forces dans les deux camps… Pour combien de temps? A Tripoli, un point de vue partagé par tous: la bataille reprendra bientôt…

photo frederichelbert.com

Quand les obus de mortiers et les RPG frappent…

photo frederichelbert.com

La solitude et la peine sur le toit d’un immeuble « arrosée » à la 12,7

photo frederichelbert.com

Les déchirures de Tripoli…

photo frederichelbert.com

Rien ni personne épargné. bâtiments civils en première ligne. As usual

photo frederichelbert.com

Personne aux fenêtres brisées d’une ville prisonnière d’une haine fratricide…

photo frederichelbert.com

les « restes » d’obus de mortiers et de RPG venues de Jabal Mosen

photo frederichelbert.com

Armes lourdes. dégâts en conséquences.

photo frederichelbert.com

La grande rue, ligne de front qui sépare les quartiers ennemis, désertée….

photo frederichelbert.com

Gros déploiement de l’armée libanaise….

photo frederichelbert.com

Un blindé de l’armée juste sur la ligne de front. Derrière Jabal Mosen, place forte alaouite

photo frederichelbert.com

les armes sont déjà rechargées, prêtes à l’emploi…

photo frederichelbert.com

Ici un vieux fusil des années 50 mais une arme de Sniper. 1000m de portée.

exclusif frederichelbert.com

ici, dans une maison sunnite, une position de sniper….

La vue du sniper, sur la ligne de front et le quartier de Jabal Mosen…

photo frederichelbert.com

Dans le collimateur du Sniper, au cas ou…

photo frederichelbert.com

Rues désertes, magasins fermées, l’air de la guerre flotte encore…

photo frederichelbert.com

Quelques courageux se hasardent pour réparer ce qui peut l’être…

photo frédérichelbert.com

Ici un militaire vient se mêler à un petit groupe de civils sorti en fin d’après-midi. Tripoli est sous haute surveillance

photo frederichelbert.com

Mais les plaies à Tripoli sont béantes,. La haine elle est intacte…

photo frederichelbert.com

Rencontre avec un homme d’influence.. le sheihk salafiste Al Nasri, un des principaux chefs de guerre et religieux de Bab al Tabbaneh

photo frederichelbert.com

Pour le sheihk al-Masri, la guerre de Syrie se déroule aussi au Liban. « Elle ne cessera, dit-il, que lorsque Bachar el-Assad tombera »

La nuit tombe. Il faut partir mais vous reviendrez bientôt professe un vieux civil désabusé. Tout le monde se prépare déjà à la 15ème bataille de Tripoli, et les esprits s’échauffent car 3 des corps du groupe des 21 ont été rendus seulement par les autorités syriennes. Les autres, attendent toujours une digne sépulture.

Reportage à Tripoli: Photos, légendes: Frédéric Helbert.

Full story à venir avec un passage à suivre du coté de Jabal-Mosen, et des alaouites, partisans inconditionnels de Bachar el-Assad.


Recherche sur le blog

Entrez un terme à rechercher :

Abonnez-vous

Entrez votre e-mail :

Délivré par FeedBurner

Suivre sur les réseaux

Suivre sur FaceBook
Suivre sur Twitter
Suivre par RSS

FHnewsTV

Voir l'article de cette vidéo »

À propos de l'auteur

Grand-reporter de guerre, (souvent), journaliste d'investigation, multi-médias, tous terrains, membre de l'association de la presse judiciaire, passionné par les phénomènes terroristes depuis le début de ma carrière à Europe11. Tropisme assumé pour le Moyen-Orient et la péninsule arabe-musulmaane. Jamais rassasié d'infos,  accro à tous types d'enquêtes et reportages, j'aime explorer le dessous des cartes de dossiers sensibles. En toute liberté. Vos témoignages, vos infos, vos commentaires sont  bienvenus!

Rubriques

Les derniers Tweets

Commentaires

Les derniers commentaires :

  • PLV : Statistiquement, ils ont raison. Il n’y a jamais eu d’attentat au même endroit et dans des circonstances analogues au...
  • loustic : Merci pour votre travail précis, dénué de sensationnalisme inutile, vous êtes une référence, continuez de nous informer merci
  • titof : pourquoi attendre , si nous avions détournés une tel somme nous serions déjà en prison depuis longtemps . Pauvre France si elle était...
  • CPB33 : Et rien sur macron ??? Etonnant non ?
  • Dechartres : Que la lumière soit faite – en toute impartialité – sur les véritables raisons du drame.

Archives

Méta


©2012 Fréderic HELBERT - Administré sous WordPress - Liberté Web - Mentions légales -  RSS - Haut de page