Frédéric HELBERT, le blog

"Notre rôle n’est pas d’être pour ou contre, il est de porter la plume dans la plaie". Albert Londres


Otages Mali: la menace du chef historique d’AQMI.

Publié le 05/12/2012 à 22h33 | , , , , ,  | Écrire un commentaire.

Le fondateur d’AQMI vs François Hollande: « Il en fait que creuser la tombe des « otages ».

L’homme qui parle ainsi est le chef suprême d’Al Qaida au Magreb Islamique. Son nom: Abdelamek Droudkel (ou Droudal). Une cible à abattre pour l’Algérie. Un homme à neutraliser pour les services anti-terroristes français. « Cela fait des années que Droudkal apparait dans quantité de dossiers » dit un expert du staff anti-teroriste. Pour nous Droudkal est un « cas »: C’es un « long survivor », un homme encore vivant dans un univers ou les « chefs » ont une durée de vie généralement beaucoup plus courte« .

La menace

Elle s’adresse de « chef à chef ». Si Abdelamek Droudkel, l’insaisissable, a décidé de monter au créneau dans une vidéo diffusée sur des sites islamistes, c’est pour s’adresser à un autre chef: Celui de l’état Français. François Hollande jugé « plus dangereux que Sarakozy » .

le visionnage  de l’intégralité de la vidéo, est édifiant. Un titre en bleus, blanc, rouge: « L’invasion du Mali, une guerre française par procuration« . Durée: 25 minutes, Droudkel, turban et treillis kaki traditionnel, mitraille sans cesse, François Hollande, désigné comme le grand ordonnateur d’une offensive se préparant au Mali.

Droudkal appelle les dirigeants africains (dont les armées seraient à la manœuvre en première ligne, avec un appui français évident) à se « désolidariser du va-t-en guerre Hollande ». Sa cible c’est la France. Une France qu’il a toujours haï.  » Si vous voulez la guerre ajoute « l »émir », le Sahara sera un grand désastre pour vos soldats  Droudkal et vos intérêts« . L’avertissement qui s’adresse aux armées africaines, vaut aussi pour la France. Dont contrairement au discours public, la France, experte en la matière, a engagé  des moyens en terre d’Afrique. Des hommes des forces spéciales, et d’autres experts en renseignement y sont présents.

Quand aux intérêts français dans le pays et alentours, on ne les compte plus… Entre grands groupes gérant sites importants (ports, gisements de ressources naturelles…), les enjeux financiers sont tels que la sécurité a été durcie avec l’apport de sociétés de sécurité privées, mais « on ne peut pas tout protéger » dit un restaurateur  français dont la vie est au Mali depuis 20 ans.

Les otages

Et puis il y a les otages, 7 actuellement détenus au Sahel. La menace brandie par le chef d’AQMI  les concernant est des plus explicites, et l’émir d’AQMI joue sur les sentiments et les angoisses des familles.  » En dépit de ses déclarations, François Hollande ne fait rien pour les sauver, sa volonté de mener une guerre au Mali ne fait que creuser leurs tombes » lâche Droudkel froidement. C’est oublier que le négociations se poursuivent même si elles sont difficile, parfois « coupées » avec les preneurs d’otages. Qui ne sont pas toujours d’accord entre eux… La DGSE fait tout pour aboutir. Les ravisseurs ont été  identité, et à plusieurs reprises localisés. « Une intervention militaire serait  pourtant impossible » dans le théâtre de sable et de roches ou sont détenus les français . Mais les kidnappeurs savent que la survie des otages est leur assurance-vie, quelles que soient les menaces proférées par tel ou tel. En l’état. Nul n’est en mesure de savoir sur quoi déboucherait la situation si une guerre était déclarée. C’est ce qui fait que la France tout en gardant sa position ferme sur le Mali, font passer un message clair: Finalisons une négociation avant qu’il ne soit trop tard.

Qui est Abdelamek Droudkal?

Une vielle connaissance dit un homme du staff anti-terroriste français. Car AQMI est l’organisation qui en faisant allégeance à Ben Laden, a donné à l’ex- GSPC. (groupe salutiste pour la prédication et le combat) une dimension mondiale au groupe engagé dans une guerre sans merci en Algérie, et ayant conquis des bases arrières, dans les pays africains aux frontières poreuses (Mauritanie, Niger, Mali…). Au Mali, territoire grand 7 fois comme la France, les kathibas (groupes de combat) se sont multipliées. Entre trafics divers (armes, drogue, cigarettes… et le « must »: les otages) , les cellules islamistes; ou gangstéro-islamistes, ayant parfois noué des alliances locales s’autorisant tout ont fleuri partout, et conquis des portions entières du pays.

Droudkel agé de 42 ans, au départ explique un homme de la DCRI (ex-DST), était connu pour être animé par une haine constante de la France. Contre laquelle i n’a jamais cessé de vitupérer. Après avoir obtenu une licence de chimie(!), fasciné par l’islamisme, il s’engage dans la lutte armée en 1993, et va graver les échelons, notamment dans le sillage d’Hassan Hattab. Très vite il prône un rapprochement avec ben Laden, mais essuie un refus catégorique de ses chefs. luttes intestines, disparitions des uns et des autres vont lui dégager le chemin. 2004: il devient l’émir,  le taulier du GSPC. Et à l’époque le GSPC était surtout spécialisé dans la logistique, (trafics en tout genre, petit et grand-banditisme) pour financer « l’effort de guerre » des GIA. Ceux là même qui ont mené la dernière campagne d’attentats sanglante en France (1995). Mais en 2006, le théoricien alors n°2 d’Al Qaida adoube le GSPC devenu AQMI.  en validant lors d’une vidéo le texte signé Droudkel:  » Nous prétons allégeance à Sheihk Oussama ben Laden,  nos soldats sont à ses ordres ou il voudra quand il voudra ». 2007, le GSPC passe des mots aux actes: Double attentat suicide au coeur du quartier de sécurité d’Alger. un attentat labellisé AQMI. 30 morts…

Intervention en live à dans l’émission C dans l’air quelques heures après l’acte fondateur d’AQMI.


C Dans l’Air Al Qaida a nos portes 1de4 par Leviathan66

En 2007, c’est aussi le GSPC de Droudkal qui selon des informations confidentielles avaient prévu de s’attaquer à deux expatriés français en Algérie, les enlevant, et en allant jusqu’a les décapiter (opération à l’irakienne avec vidéo à la clé). Tout était prêt. les repérages avaient été faits. les caches organisées, des uniformes de prisonniers oranges (comme ceux des hommes de Guantanamo). les armes et moyens vidéos ont été saisis. Les 2 français ont été exfiltrés alors que le complot venait d’être déjoué.

Droudkal était le maitre d’oeuvre, le big boss, le donneur d’ordres. Et son idée a alors été d’élargir les zones d’actions et de combat. AQMI a très vite dépassé les frontières de l’Algérie pour s’implanter dans le états africains voisins.  » Un vrai fromage pour eux dit u expert. Pouvoir centraux faibles, armés peu efficaces, immenses étendues non protégées, et un « vivier » d’otages ou de cibles étrangères françaises… des passerelles sont aussi établies avec la Lybie, le Maroc, la Tunisie…

En 2007 aussi AQMI va tuer 4 touristes français sont attaqués et tués à coups de rafale de kalashnikov en Mauritanie, le pays pourtant le plus sur de la région. C’est la le signe de l’expansion d’AQMI en terre africaine avec la multiplications de petits chefs, parfois opposés à Droudkal. La récente décision de l’émir de « limoger ».

La force de Droudkal? Même contesté, il est toujours là 8 ans après son accession à la tête d’AQMI, la ou nombre d’autres chefs, et certains de ses principaux lieutenants sont tombés. « Il est insaisissable » ce qui lui confine une réputation d’envergure. En même temps, un certain nombre d’agents anti-terroristes algériens ou occidentaux pensent que son pouvoir réel est discuté, voir nul surles cellules ayant proliféré au Sahel.Ce qui était pourtant son idée-mâitre.

Son intervention vidéo se situe notamment dans le cadre d’une série de lutes intestines, intervient pour tenter de réaffirmer un leader-ship-contesté, mais avec terrible habileté, l’émir Droudkel, appuie là ou cela fait très mal: le sort des otages dont les familles ont décidé de manifester désormais publiquement leur désespoir, et leur sentiment d’abandon de la part des autorités étatiques, et ce bien que, en silence, les « hommes de l’ombre » fassent tout ce qui est possible pour obtenir une libération.

Mais quelque soit le pouvoir de Droudkel, il pose sur la table une équation à laquelle la France dans ses affaires d’otages n’a jamais été confrontée jusque-là: Etre la pointe, ne serait ce que politiquement, d’une guerre de libération du Nord-Mali, engageant par la même le sort des otages français du Sahel.

Frédéric Helbert


Recherche sur le blog

Entrez un terme à rechercher :

Abonnez-vous

Entrez votre e-mail :

Délivré par FeedBurner

Suivre sur les réseaux

Suivre sur FaceBook
Suivre sur Twitter
Suivre par RSS

FHnewsTV

Voir l'article de cette vidéo »

À propos de l'auteur

Grand-reporter de guerre et  journaliste d'investigation, multi-médias,  membre de l'association de la presse judiciaire, passionné par les phénomènes terroristes depuis le début de ma carrière. Très souvent sur le terrain, je souhaite partager avec tous les faces parfois moins visible des enquêtes et reportages. J'aime explorer le dessous des cartes de dossiers sensibles. Ce site m'en offre la totale liberté. Vos témoignages, vos informations sont  bienvenus!

Rubriques

Les derniers Tweets

Commentaires

Les derniers commentaires :

  • Dechartres : Que la lumière soit faite – en toute impartialité – sur les véritables raisons du drame.
  • Frédéric HELBERT : N’oubliez pas que la France a elle aussi connu son « héroïne &raq uo; en la matière, Aurélie...
  • Anonymous : C’est le seul héros de l’histoire mais l’on ne parle que du terroriste. ….. Pourquoi n avons nous pas de...
  • MACHLINE Gérrd : Le résultat de campagnes nauséabondes menées par des politiques cyniques afin de détourner le regard des plus malheureux des...
  • raf13 : Bonjour, Je partage votre point de vu, on peut rajouter que les gens vivent leur vie à travers les écrans de tv, internet etc…...

Archives

Méta


©2012 Fréderic HELBERT - Administré sous WordPress - Liberté Web - Mentions légales -  RSS - Haut de page