Frédéric HELBERT, le blog

"Notre rôle n’est pas d’être pour ou contre, il est de porter la plume dans la plaie". Albert Londres


L’attentat Al-Qaida qui devait intervenir en plein Jeux olympiques. Enquête, révélations.

Publié le 08/08/2012 à 08h26 | , ,  | Écrire un commentaire.

LES TERRORISTES VOULAIENT FRAPPER UN CENTRE COMMERCIAL DE GIBRALTAR AVEC UN AVION PILOTÉ A DISTANCE!

Le chef du commando: un ancien des « Spetnatz », les forces spéciales russes, formé dans les zones pakisatano-afghanes.

Actualisation:  Les autorités espagnoles ont diffusées dimanche 11 aout la vidéo des essais de l’appareil. 

Chaque jour, les investigations autour des 3 hommes, 2  Tchétchènes et un Turc, arrêtés en Espagne il y a une semaine lors d’une opération spéciale, apporte son lot lot de révélations fracassantes.

L’enquête est menée en collaboration par plusieurs services de renseignements européens en liaison étroite avec les hommes du contre-terrorisme espagnol.

Plusieurs certitudes aujourd’hui.

L’attentat devait survenir en plein milieu des Jeux Olympiques. Pour obtenir une caisse de résonance mondiale. Mais frapper à Londres semblait trop compliqué pour les hommes de la cellule, compte tenu des mesures de sécurité draconiennes imposées par la Grande-Bretagne et  de l’incroyable mode d’action qu’ils avaient choisi. Néanmoins, frapper à l’heure des JO un « symbole » de la couronne britannique était une priorité. Et leur cible « de rechange » avait été trouvée:  l’île de GIBRALTAR, un territoire sous tutelle de la Grande-Bretagne.

Un ancien des forces spéciales russes reconverti au « Jihad »

Le technicien , l’ingénieur dans la cellule était le turc Cencing Yalsing . Il a été arrêté dans la ville frontalière  de Gibraltar, La Linea de Conceptcion,  alors que ses complices Eldar Magomedov et Muhammad Ademov ont eux  été interpellés dans un bus roulant du centre de l’Espagne ver Irun. Ces deux-là ont essayé de dissimuler leurs vraies identités au moment de leur interpellation, mais très vite, avec l’adieu FSB russe, les Espagnols ont surmonté cette difficulté. Magomedov , le chef du réseau, n’est rien moins qu’un ancien membre des « spenatz », les forces spéciales russes. Un expert en maniement de poison et un tireur d’élite, selon ses antécédents militaires. Bref un vrai tueur, une terreur. Mais un homme qui était pisté depuis longtemps par différents services de renseignements occidentaux, notamment lorsqu’il peaufinait sa « reconversion » dans plusieurs camps d’entrainements terroristes, en Afghanistan et au Pakistan. Là-bas, il a noué des liens avec les hommes de l’organisation « Lashkar e Taiba ». Un groupe dont on retrouve le nom dans plusieurs autres dossiers d’attentats, ou de projets d’attentats islamistes à travers le monde. Magodenov grâce à ses contacts, et compte tenu de ses « qualifications » a été initié au « Jihad » dans les très redoutables zones pakistano-afghanes. Son « compère » tchétchène s’est lui focalisé sur le maniement des explosifs, les plus puissants et dangereux, ainsi que la fabrication de bombes.

Le spectre des filières tchétchènes

Les deux hommes seraient peut-être impliqués dans des attentats anti-russes. Les services contre-terroristes français ont collaboré à l’enquête permettant de tracer les itinéraires et profils de ces hommes, qui semblaient avoir un rendez-vous en France. Où ils disposaient peut-être d’appuis logistiques « Les tchétchènes on les connait dit un magistrat spécialisé en souriant. On les connait par coeur » . La DST avait en son temps traqué, démasqué, suivi le réseau des filières tchétchènes pendant de longs mois avant de lui casser les reins. Une opération menée sous les ordres alors du Juge Bruguière. La DST avait démantelé une cellule opérationnelle notamment composée des français ayant fait le Jihad pendant la guerre du Caucase, avant de revenir en région parisienne pour  frapper en France, à y mener une campagne d’attentats tous azimuts, notamment en frappant à l’arme chimique. En tous les cas ils s’y essayaient… L’information de cette frappe anti-terroriste majeure m’était revenue aux oreilles… et avait fait les choux gras d’Europe1…

Si les français sont intéressés à l’enquête d’aujourd’hui, il est clairement établi toutefois que la France n’était pas la cible.

En Espagne ou très tôt des explosifs ont été retrouvés, d’où la rumeur qui s’est répandue que les hommes avaient de quoi faire sauter tout un bus… Comme celui des touristes israéliens visés à Burgas en Bulgarie par un attentat-suicide ou celui qui avait été pulvérisé à Londres en 2006 par un commando lié à al Qaida mais frappé du label  « terrorisme endogène », puisque les kamikazes étaient des anglais d’origine pakistanaise, parfaitement insérés dans la société britannique.

L’eprit du 11 septembre: Frapper avec un avion, mais télécommandé et sans pilote!

Capture enregistrement vidéo essai de l’avion

Mais les recherches supplémentaires, la découverte de composants électroniques, de plaques de taule et d’acier, et d’une cassette vidéo incroyablement explicite a permis de comprendre quel était le dessein des terroristes. Frapper avec un petit avion de trois mètres de long, transformée en « bombardier » de fortune, un grand centre commercial de Gibraltar. « En cela explique un homme du renseignement français, associé à l’enquête, ils se sont montrés parfaitement fidèles à l’esprit d’al qaida, qui demeure, par delà la mort de ben Laden. Toujours rechercher la nouveauté, le spectaculaire, « l’exploit technico-tactique », surprendre, et faire le maximum de victimes en frappant une cible parfaitement symbolique, et en jouissant d’une couverture médiatique exceptionnelle. Pour les islamistes La grande-bretagne, est dans le top4 des pays occidentaux les plus honnis, avec les USA, la France et l’Espagne.

Un projet abouti techniquement

La cassette visionnée par les enquêteurs montrent que les hommes ne « rêvaient » pas. Sur les images on voit le turc cenzing Yasling piloter a distance un avion sans pilote, lui faire faire toutes les manœuvres possibles. A un moment l’image montre le petit avion amorcer une descente et larguer deux gros sacs, comme un avion de chasse larguant des bombes.  L’essai est une réussite, et la caméra filme l’incroyable jubilation de l’ingénieur-inventeur du concept. « Un petit avion sans pilote n’aurait jamais pu survoler Londres, sans être détecté, et abattu par les batteries de missiles sol-air, ou des appareils de la Royal air force, mais à Gibraltar dit un autre enquêteur, c’était largement « jouable« .

A en croire les ordres donnés par l’islamiste turc, et les éléments retrouvés, des repérages photos d’un grand centre commercial de l’ile avaient été fait. Les surveillances et les interceptions téléphoniques de la police espagnole ont permis de déjouer le complot à temps. Un attentat sous cette forme était très très redoutée, depuis l’apparition de mini-drones télécommandés, pouvant être acheté dans le civil, par les experts de la lutte anti-terroriste chargés de se mettre dans la peau, et l’esprit des hommes d’al Qaida et d’imaginer des scénarios de frappes inédites, imparables, et particulièrement meurtriers. En construisant eux même l’avion, long de trois mètres, et pouvant donc emporter une très grande quantité d’explosif, le trio se croyait à l’abri d’une éventuelle indiscrétion. La date exacte n’était semble t-il pas fixée, mais tout semblait techniquement près pour mener ce qui aurait été un mini-11 septembre en modèle réduit.

Une toile européenne redoutable

Les terroristes avaient mis tous les moyens de leur coté et constitué un réseau de super-pro, dispersés à travers l’Europe, et voyageant beaucoup, comme on n’en avait pas vu depuis très longtemps.

Discrets autant que faire se peut sur leurs investigations les policiers de différents pays, ont établi une cellule commune qui coordonne les investigations, cherche d’autres éléments, d’éventuels complices, et donneurs d’ordre. « Nous sommes loin loin d’avoir fini le boulot » dit l’un d’eux. Ainsi les enquêteurs ont retrouvé un spécialiste du parapente, instructeur professionnel, qui a été en contact avec la tête pensante du commando sans imaginer un seul  instant de quoi il retournait.

L’exploitation de différents plans, documents, tirages photos font laissent à penser que la cible aurait du être le grand centre commercial « puera del europe« , (la porte de l’Europe), situé à Algéciras, dans la baie de Gibraltar. Cenzig Yalcin, qui avait trouvé son repaire de l’autre coté de la baie a demandé à l’expert de parapente de pouvoir prendre des photos aériennes du centre commercial. « Il était prêt à payer n’importe quel prix » a relaté dans sa déposition l’expert, et avoue avoir été étonné à ce moment là, tant cela semblait être important pour le terroriste turc.

Quand la police espagnole « gâche la fête »…

Mais la Police espagnole veillait au grain. La frappe anti-terroriste survenue il y a une semaine était bien le fruit d’un travail de longue haleine, pour annihiler une menace incroyable. Que certains dans l’entourage olympique ont voulu dissimuler, pour ne pas gâcher la fête, ou semer la peur. Reste que les avancées d’une enquête loin d’être achevée a évité le pire. « Ces types-là, dit un homme du MI-6, les services secrets de sa majesté, sont d’une froideur, d’une rudesse incroyables, et ont fait montre d’une détermination à aller au bout, qui se voulait implacable. S’ils avaient réussi à passer à ‘l’œuvre’, c’eut été un carnage, et pour al Qaida et ses disciples un ‘triomphe’, une victoire phénoménale ». Qui auraient tout autant atteint les JO, 20 ans après Munich, que la Grande-Bretagne. Dont la souveraine est officiellement le chef de l’état de Gibraltar.

Frédéric Helbert


Recherche sur le blog

Entrez un terme à rechercher :

Abonnez-vous

Entrez votre e-mail :

Délivré par FeedBurner

Suivre sur les réseaux

Suivre sur FaceBook
Suivre sur Twitter
Suivre par RSS

FHnewsTV

Voir l'article de cette vidéo »

À propos de l'auteur

Grand-reporter de guerre et  journaliste d'investigation, multi-médias,  membre de l'association de la presse judiciaire, passionné par les phénomènes terroristes depuis le début de ma carrière. Très souvent sur le terrain, je souhaite partager avec tous les faces parfois moins visible des enquêtes et reportages. J'aime explorer le dessous des cartes de dossiers sensibles. Ce site m'en offre la totale liberté. Vos témoignages, vos informations sont  bienvenus!

Rubriques

Les derniers Tweets

Commentaires

Les derniers commentaires :

  • loustic : Merci pour votre travail précis, dénué de sensationnalisme inutile, vous êtes une référence, continuez de nous informer merci
  • titof : pourquoi attendre , si nous avions détournés une tel somme nous serions déjà en prison depuis longtemps . Pauvre France si elle était...
  • CPB33 : Et rien sur macron ??? Etonnant non ?
  • Dechartres : Que la lumière soit faite – en toute impartialité – sur les véritables raisons du drame.
  • Frédéric HELBERT : N’oubliez pas que la France a elle aussi connu son « héroïne &raq uo; en la matière, Aurélie...

Archives

Méta


©2012 Fréderic HELBERT - Administré sous WordPress - Liberté Web - Mentions légales -  RSS - Haut de page