Frédéric HELBERT, le blog

"Notre rôle n’est pas d’être pour ou contre, il est de porter la plume dans la plaie". Albert Londres


Deux femmes gendarmes tuées dans le Var.

Publié le 18/06/2012 à 03h37 |  | Écrire un commentaire.

NOUVELLE VERSION ACTUALISEE. 18h30: LE SUSPECT EST PASSE AUX AVEUX

Il était 23 heures environ hier, lorsque deux femmes-gendarmes, attachées la Brigade Territoriale de Pierrefeu ( Var), qui patrouillaient de nuit, ont été alertées: Un problème d’ordre public apparemment, « un différent »  au coeur du petit village d’ordinaire paisible de Collobrières situé dans le massif des Maures, dans le Var.

En fait, ce n’est pas vraiment un différent, dont il s’agit: l’affaire est plus sérieuse. Une femme a été cambriolé quelques heures plus tôt. On lui a notamment volé un sac. La nouvelle s’est répandue dans le petit village de deux milles âmes. C’est alors qu’une amie de la femme cambriolée croit reconnaitre le sac volé porté par un homme de forte corpulence: un habitant du village. La gendarmerie est alertée. Le message est passé par Radio à a voiture ou patrouille les deux femmes gendarmes.

Lorsqu’elles arrivent à Collobrières, le mari de la victime du cambriolage vient d’arriver chez le suspect. Il est alors 23h10. Les femmes-gendarmes décident d’intervenir seules. Elles doivent penser alors qu’il s’agit d’une petite affaire sans grand danger dans le petit village. Sont-elles suffisamment prudentes? Ont-elles dégainées leurs armes lorsqu’elles franchissent la porte du suspect? Apparemment non, mais l’enquête le dira… Toujours est-il qu’une rixe générale éclate, et que le suspect du cambriolage frappe a tout va. C’est un colosse furieux d’1m80 pesant 90 kilos environs, passablement ivre, qui assène plusieurs coups violents sur la tête d’une des femmes militaires, parvient à l’assommer, se saisit de son arme et la retourne contre sa première victime, tirant à plusieurs reprises, en visant la tête. Son équipière n’a pas le temps ou la possibilité de réagir. Se sentant sans doute, en état d’infériorité, sidérée par ce qui vient de se passer, elle ne pense qu’à une chose: fuir en courant. L’individu la poursuit, la rattrape et la tue de plusieurs balles dans le dos. Les deux femmes gendarmes portaient pourtant chacune leur gilets pare-balles. ce qui indique la sauvagerie avec lequel les deux crimes ont été commis. Mais rien ne l’explique.

le meurtrier prend ensuite la fuite, emportant avec lui les deux armes de service des gendarmes. Très vite d’imposantes forces du groupement de gendarmerie, et de secours ont été alertées. Mais il n’y avait plus rien à faire pour les deux victimes. Les recherches sont immédiatement lancées. Impératif numéro un:  Boucler le village. Ce qui est fait rapidement puis créer des cercles concentriques de plus en plus larges jusqu’aux limites du département. Un hélicoptère balaie la zone et ses environs sans cesse. A  Collobrières,  interdit d entrer. Interdit d’en sortir. Les esprits de certains habitants voulant regagner leurs domiciles finissent par s’échauffer. Pendant ce temps, la mobilisation s’étoffe, 200 gendarmes et des maitres-chiens sont sur le terrain. L’équipe de permanence du GIGN quitte la base de Satory en région parisienne, pour rejoindre les lieux par avion et participer aux recherches. Peu avant trois heures du matin, un suspect, repéré par l’hélico de la gendarmerie, errant dans une rue du village, est arrêté mis en garde à vue. Pedant plusieurs heures, il va rester muet face aux questions des enquêteurs, mais l’homme correspond étroitement au signalement,  il a un « passé judiciaire » et les résultats d’analyse d’ADN après prélèvements vont le confondre: Il passe alors aux aveux sans parvenir à expliquer « ce qui lui a pris ». L’homme dont l’identité n’a pas été officiellement révélé était un récidiviste notoire en matières de violences répétées. Il avait été condamné en 2000, à plusieurs reprises selon le procureur de la République depuis les années 2000. Il venait de passer 6 ans en prison! et était sorti en septembre 2011. La semaine dernière il avait à nouveau été condamné pour « violences » à une peine légère, et dvait être encore jugé pour délit de conduite en état d’alcoolémie.

L’homme devrait être mis en examen pour« assassinats« , la préméditation étant retenue.  Ce drame rattrape le Ministre de l’Intérieur alors qu’il était accaparé par l’élection de l’Assemblée Nationale. C’est le premier « coup dur » auquel est confronté Manuel Valls qui s’est rendu sur les lieux aujourd’hui. L’affaire suscite déjà, en raison de sa nature, du fait que les deux militaires visées étaient des femmes, jeunes, tuées en service, sans que l’on comprenne pourquoi, un très vive émotion. Les deux-femmes gendarmes étaient  âgées de 29 et 35 ans. l’une partageait sa vie avec un militaire du même corps. L’autre laisse derrière-elle deux fillettes de 5 et 13 ans. Jamais un tel drame, la mort de deux femmes en mission, n’avait frappé la Gendarmerie Nationale.

Leur mort dans d’horribles conditions, fait déjà l’objet d’un débat politique, et les gendarmes étant astreint au devoir de réserve, les syndicats de police montent au créneau. L’homme était un dangereux récidiviste. Bénéficiait-il d’un suivi psychiatrique? Avait-il des obligations auxquelles il se serait soustrait? Quand aux femmes gendarmes tuées, tout en leur rendant hommage, un syndicaliste policier s’interroge: Une intervention en milieu rural peut-être aussi redoutable qu’en milieu urbain. L’arrivée de de deux jeunes femmes seules, se retrouvant seules, face à un homme basculant dans une folie criminelle furieuse, pose de questions auxquelles l’enquête devra répondre.

A suivre…


Recherche sur le blog

Entrez un terme à rechercher :

Abonnez-vous

Entrez votre e-mail :

Délivré par FeedBurner

Suivre sur les réseaux

Suivre sur FaceBook
Suivre sur Twitter
Suivre par RSS

FHnewsTV

Voir l'article de cette vidéo »

À propos de l'auteur

Grand-reporter de guerre et  journaliste d'investigation, multi-médias,  membre de l'association de la presse judiciaire, passionné par les phénomènes terroristes depuis le début de ma carrière. Très souvent sur le terrain, je souhaite partager avec tous les faces parfois moins visible des enquêtes et reportages. J'aime explorer le dessous des cartes de dossiers sensibles. Ce site m'en offre la totale liberté. Vos témoignages, vos informations sont  bienvenus!

Rubriques

Les derniers Tweets

Commentaires

Les derniers commentaires :

  • Dechartres : Que la lumière soit faite – en toute impartialité – sur les véritables raisons du drame.
  • Frédéric HELBERT : N’oubliez pas que la France a elle aussi connu son « héroïne &raq uo; en la matière, Aurélie...
  • Anonymous : C’est le seul héros de l’histoire mais l’on ne parle que du terroriste. ….. Pourquoi n avons nous pas de...
  • MACHLINE Gérrd : Le résultat de campagnes nauséabondes menées par des politiques cyniques afin de détourner le regard des plus malheureux des...
  • raf13 : Bonjour, Je partage votre point de vu, on peut rajouter que les gens vivent leur vie à travers les écrans de tv, internet etc…...

Archives

Méta


©2012 Fréderic HELBERT - Administré sous WordPress - Liberté Web - Mentions légales -  RSS - Haut de page